Riad Asmat nommé PDG du groupe Team Lotus

Publié le par Matthieu Piccon

Team-Lotus---Tony-Fernandes--Riad-Asmat.jpgTony Fernandes a décidé de confier l'ensemble de ses activités automobiles sous la responsabilité de Riad Asmat, qui dirigeait déjà l'écurie de Formule Un détenue par l'homme d'affaires malaisien. Outre ce poste, il prend donc les commandes de l'équipe de GP2 et du constructeur automobile Caterham.

Le Malaisien poursuit donc sa progression dans une structure dont il a été à l'origine dès 2009, après avoir fait partie de l'aventure malaisienne en A1GP. Il est rentré en contact avec Tony Fernandes par l'intermédiaire de son précédent employeur, le constructeur automobile malaisien Proton, qui était à l'origine du retour du nom Lotus en F1 la saison passée avant que les relations entre les deux entreprises ne se compliquent davantage.

Après avoir été à l'origine de la structure de F1, puis de GP2, il a été en charge de l'intégration du constructeur Caterham lors de son récent rachat. Maintenant, l'une de ses tâches prioritaires est d'étendre les divisions de merchandising et les autres missions en marge des équipes à proprement parler : "En F1, l'objectif reste le même : grandir sur le long terme et atteindre nos objectifs dans une période de temps réaliste. L'année prochaine, nous devons faire un pas de plus en avant et nous disposons des blocs de construction nécessaires en place pour le faire. Sur la route, nous allons produire des voitures efficaces, légères, innovantes d'un point de vue de la technologie, et surtout, des voitures que les clients du 21ème siècle partout dans le monde veulent acheter. Nous avons beaucoup de talents, de connaissances, d'expérience qui poussent notre coeur de métier vers l'avant tous les jours et cela nous assure un superbe avenir dans tous nos domaines d'intérêts."

Cette nomination constitue donc une étape logique dans l'établissement d'une structure pérenne, capable de se développer sur le long terme avec une organisation bien en place.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article