Réorganisation à la tête de la FOTA

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren---Martin-Whitemarsh.jpgSi Martin Whitmarsh (McLaren) est maintenu comme président et Christian Horner (Red Bull) reste à la tête du comité sportif, la FOTA va voir un certain nombre de changements à sa tête puisque Eric Boullier (Lotus Renault GP) remplace Stefano Domenicali (Ferrari) en tant que vice-président tandis qu'Aldo Costa (Ferrari) prendra la place de Ross Brawn (Mercedes GP) à la tête du comité technique de l'association des écuries.

C'est donc une sorte de consécration pour le Français de chez Lotus Renault GP puisqu'il est le dernier à avoir fait son arrivée en tant que team principal d'une des écuries de pointe. Il se retrouve donc désormais comme numéro deux de la structure regroupant l'intégralité des écuries de F1, à l'exception notable de HRT qui en est sorti en décembre dernier.

La répartition des rôles, qui est le signe des zones d'influence au sein du paddock, montre bien que cette association est avant tout dirigée par les grandes écuries (Red Bull, McLaren, Ferrari, Lotus Renault GP) et que les petites écuries (Williams, Sauber, Force India, Team Lotus, Toro Rosso et Virgin) n'ont pas voix au chapitre et doivent se contenter de suivre les désiratas des top teams. Cela peut rendre la décision de HRT, qui déclarait "cela ne faisait aucun sens pour une petite écurie comme la notre, à cause de la politique", davantage compréhensible.

Il est, par contre, quelque peu étonnant que Mercedes GP ne dispose plus du moindre représentant à la tête de l'un des comités de l'association alors que le constructeur de Stuttgart reste l'un des derniers grands constructeurs impliqués en F1.

Commenter cet article