Renault lève le voile sur la R30

Publié le par Matthieu Piccon

Renault---Robert-Kubica--Vitaly-Petrov--Jerome-d-Ambrosio--.jpgA nouvelle époque, nouvelles méthodes... et nouvelles couleurs ! Renault est bien décidé à faire définitivement oublier 2009, annus horibili pour l'écurie française avec des mauvais résultats à la pelle (8ème sur 10 au classement des constructeurs), la révélation du crashgate de Singapour 2008 et le départ du champion de la maison Fernando Alonso chez Ferrari.

Retour aux couleurs historiques

Avec la R30, c'est donc une nouvelle page de la riche histoire de Renault qui va s'écrire. Eric Boullier est désormais aux manettes d'une écurie dont 75% de l'usine d'Enstone (qui s'occupe des châssis) a été vendu au fonds d'investissement luxembourgeois Genii.

Ce qui surprend au premier coup d'oeil, ce sont bien sûr les couleurs. Fini l'orange issu du partenariat avec ING (la banque néerlandaise s'est retirée à l'issue du crashgate), place au jaune et noire, couleurs historiques de la marque en sport automobile. C'est avec une livrée proche de celle-ci que Renault-Alpine remporta les 24 heures du Mans en 1978 avec l'A442. Seul le rouge de Total vient quelque peu dénaturer cette livrée quelque peu safari ou retro, selon le point de vue.

Total comme seul sponsor majeur

Mais ce qui surprend également, c'est... l'absence de sponsors ! Sur la monoplace, on ne peut noter que le Losange et Total, voire TW Steel sur les rétroviseurs. Mais cela paraît bien maigre pour une écurie au passé si glorieux. Est-ce que la nomination du russe Vitaly Petrov permettra de remédier à ce manque cruel de partenaires fiannciers solides, capables de donner le budget nécessaire pour que les hommes de Viry-Chatillon puissent de nouveau briller ? En tout cas, le jeune Russe a été préféré à Nick Heidfeld, très expérimenté mais qui ne semblait pas à disposer à payer pour poursuivre l'aventure en F1. On l'annonce ainsi en tant que troisième pilote chez Mercedes GP (pour un trio de pilotes 100% allemand) ou chez McLaren-Mercedes.

Si différentes sources s'accordent à dire que le premier Russe de l'histoire à courir en F1 a apporter avec lui près de 15 millions d'euros, soit 7% du budget de l'écurie, celui-ci a tenu à préciser que cette somme provenait de sources personnelles et non de sponsors. De plus, il ne sera pas payé pendant la saison, comme peut l'être Bruno Senna chez Campos Meta. En tout cas avec un line-up issu d'Europe de l'Est (Robert Kubica est Polonais), Renault affirme sa volonté d'être présent sur le marché russe, comme le montre son investissement dans les marques Dacia et Lada.

Ho Pin Tung et Jérome d'Ambrosio comme pilotes de réserve

Renault a également profité de la cérémonie, qui se déroulait en parallèle à Valence et à l'Atelier Renault des Champs-Elysées de Paris, pour annoncer le nom de ses deux pilotes de réserve. Jérôme d'Ambrosio, nommé troisième pilote, effectuera sa troisième saison en GP2, au sein de l'écurie française DAMS, qui va devenir le véritable junior team de Renault F1 puisqu'elle devient membre du Renault F1 Driver Programme dont elle adoptera les couleurs. "Après deux saisons de GP2 Series, je me sens prêt à viser le titre cette année. Ce sera mon objectif." Espérons pour lui que sa réussite dans les catégories inférieures lui sera davantage bénéfique que pour Romain Grosjean, qui disparait des radars après une seconde moitié de championnat 2009 totalement anonyme.

Décidé à oublier son passé proche, Renault se plonge donc dans son passé davantage glorieux  pour préparer l'avenir. Tout un programme...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article