Renault F1 a dégagé 12,8 millions d'euros de bénéfices en 2009

Publié le par Matthieu Piccon

Renault - losangeLorsque Renault a décidé de se céder 75% de ses actions au sein du Renault F1 Team à l'issue de la saison 2009, sa filiale avait enregistré un bénéfice net avant impôts de 12,8 millions d'euros malgré une saison marquée par le Crashgate de Singapour et le départ de nombreux sponsors.

Ainsi la révélation de l'accident volontairement provoqué de Nelsinho Piquet lors de l'édition 2008 du Grand-Prix de Singapour avait provoqué un raz-de-marée médiatique, qui avait fini par emporter les deux principaux dirigeants de l'écurie, Flavio Briatore et Pat Symonds.

Mais surtout de nombreux sponsors avaient décidé de mettre un terme à leur association avec une écurie marquée par le sceau de la tricherie. En tête de file, la banque en ligne néerlandaise ING avait mis un terme immédiat à son soutien alors qu'elle était le sponsor-titre de l'écurie. A ce titre, elle aurait versé plus de 46 millions d'euros par saison. De même, Mutua Madrilena avait également décidé de couper son soutien à l'écurie française.

Pourtant, The Independent annonce aujourd'hui que les revenus de l'écurie, loin de baisser, avaient augmenté significativement puisqu'ils ont atteint 186 millions, soit une hausse de 9% par rapport à la saison précédente. Cette augmentation s'est donc concrétisée par un bénéfice net supérieur à une dizaine de millions d'euros contre une perte supérieure un an plus tôt (une quinzaine de millions d'euros).

Par quel heureux événement, ce résultat positif a-t-il pu être enregistré ? Comme souvent lorsqu'il s'agit d'espèces sonnantes et trébuchantes en Formule 1, Bernie Ecclestone n'est pas loin. Selon les informations des deux journalistes de référence dans le domaine, Christian Sylt et Caroline Reid, le grand argentier de la Formule 1 aurait conclu un nouvel accord avec l'écurie, ce qui aurait permis de doubler les revenus liés aux droits télévisés.

Cela n'a pas empêché le Losange de repositionner son investissement en Formule 1 en cédant 75% du capital de l'écurie à Genii Capital avant d'exercer en décembre dernier l'option dont il disposait sur le solde. Selon les comptes consolidés 2010 du constructeur français, ce solde a été cédé à un prix de cinq millions d'euros.

Cela a conduit à une réduction des effectifs de 49 postes et les coûts globaux de l'écurie ont diminué de plus de 11 millions d'euros au cours de la saison 2009, qui aura vu l'écurie obtenir la cinquième place au classement des constructeurs malgré le départ de Fernando Alonso.

Publié dans Lotus, Renault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article