Red Bull renouvelle son accord avec DMG

Publié le par Matthieu Piccon

Red-Bull---Mark-Webber--3-.jpgOn peut l'oublier mais la Formule 1 reste avant tout une industrie à part entière. Au-delà d'un spectacle plantétaire, la Formule 1 est le pinacle de l'automobile mondial. De nombreuses innovations (commandes au volant, moteur turbo...) sur les voitures de M. Tout-le-monde viennent de ce sport.

Les monoplaces des différentes écuries sont ainsi composées de miliers de pièces aux tailles (certaines minuscules, d'autres imposantes) et caractéristiques (matériaux, fonctions...) et il n'est pas donné à tout le monde de savoir monter une monoplace capable de remonter, comme le montre le film publicitaire réalisé par Vodafone avec Jenson Button et Lewis Hamilton.

Pour réaliser le travail d'orfèvre nécessaire, les mécaniciens des écuries ont besoin d'un matériel à la hauteur. C'est la raison pour laquelle la plupart d'entre elles ont noué un partenariat avec des spécialistes de la fabrication de machines, qui répondent à leurs besoins. C'est ainsi que Red Bull a prolongé son contrat avec DMG. Deckel Maho Gildemeister est son partenaire depuis 2005 (à savoir depuis le rachat de l'écurie par Dieter Mateschitz). Depuis lors l'entreprise est classée parmi les "Innovative parteners" de l'écurie de Milton Keynes.

Les deux entités sont parvenues à renouveler leur accord, qui a été officialisé lors du salon professionnel Mach 2010, qui s'est déroulée entre le 7 et le 11 juin dernier à Birmingham. Pour un domaine aussi sensible que les machines capables de permettre à Sebastian Vettel et Mark Webber de se battre pour le titre, l'accord ne peut qu'être de grande envergure, comme l'indique Steve Nevey, le responsable du développement des affaires de Red Bull :  "Dans le cas de DMG, l'accord comprend la fourniture des machine-outils les plus perfectionnés, des conseils pour leur meilleure utilisation possible et un soutien intégral qui comprend la calibration des machines et une reflexion sur les stratégies de production et la selection des bons outils."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article