Red Bull place Daniel Ricciardo en tant que titulaire chez HRT

Publié le par Matthieu Piccon

HRT---Daniel-Ricciardo.jpgSi le soutien financier apporté par Narain Karthikeyan permet à HRT de maintenir la tête au-dessus de l'eau, ses performances en piste sont encore loin d'être à la hauteur de celles de son coéquipier, Vitantonio Liuzzi. L'écurie espagnole a donc passé un accord avec Red Bull, qui va pouvoir placer en conditions réelles l'un des ses protégés, Daniel Ricciardo.

Il semblerait donc que deux écuries ne soient pas suffisantes pour satisfaire la boisson énergétique la plus célèbre du monde. Alors que Toro Rosso était vue comme le parfait laboratoire pour renforcer l'expérience de ses pilotes avant de les lancer à la conquête du titre mondial (comme Sebastian Vettel en a été le parfait exemple), le nombre de candidats potentiels a poussé l'écurie championne du monde à chercher de nouvelles solutions.

C'est ainsi que l'Australien va désormais pouvoir disputer son premier week-end complet en F1 alors qu'il n'avait participé qu'aux essais libres du vendredi lors des huit premières épreuves de la saison au volant soit de la monoplace de Sébastien Buemi, soit celle Jaime Alguersuari.

Un remplacement en cours de saison de l'un de ces deux pilotes s'éloigne donc mais la pression pour 2012 s'accentue donc encore un peu puisque le vice-champion de World Series by Renault et récent vainqueur de l'épreuve monégasque aura désormais près d'une demi-saison d'expérience de la F1, ce qui pourrait le placer en position de force pour obtenir un baquet titulaire chez Toro Rosso. Cela pose la question de l'avenir des deux jeunes talents de Toro Rosso : seront-ils en mesure de prendre le baquet de Mark Webber ou un des deux (voire les deux) verra ses rêves de gloire s'éloigner ?

En tout cas, cette arrivée ne signifie pas pour autant le départ de Narain Karthikeyan, qui reste l'un des pilotes officiels de l'écurie, ce qui permet de maintenir l'engagement du conglomérat indien Tata. HRT reproduit donc la stratégie mise en place l'année dernière, qui avait vu se succéder Bruno Senna, Karun Chandhok, Sakon Yamamoto et Christian Klien, au fur et à mesure des soutiens financiers apportés. A n'en pas douter, la venue de Daniel Ricciardo est liée à une contrepartie financière accordée à la structure de Jose-Ramon Carabante.

Commenter cet article