Red Bull conserve le moteur Renault pour cinq ans supplémentaires

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull - capot moteur RenaultAlors que Red Bull est en très bonne position pour conserver ses deux titres de champion du monde, l'écurie autrichienne souhaite assurer la stabilité nécessaire pour que le succès perdure à l'avenir. Après avoir prolongé Mark Webber pour l'an prochain, elle vient donc de faire de même avec son moteur Renault pour cinq saisons supplémentaires.

Cette annonce arrive donc beaucoup plus tôt que l'an passé puisqu'elle n'avait eu lieu qu'après le Grand-Prix de Corée du Sud, en novembre. Il faut dire que l'accord présent va beaucoup plus loin que l'accord précédent puisqu'une joint-venture va être créée entre Red Bull Technology et Renault Sport F1 afin de développer ensemble le moteur V6 1,6l turbo, qui arrivera en 2014. Red Bull remonte donc encore la production de valeur pour devenir de plus en plus un constructeur intégré, maitrisant l'ensemble des domaines d'expertise technique d'une monoplace de F1.

Jean-François Caubet, le directeur générale de Renault Sport F1, explicite ainsi le nouvel accord : "Les moteurs V6 qui doivent être introduits en 2014 représentent un travail énorme et pouvoir bénéficier des remarques, ressources et expertise au sein de Red Bull Technology va aider l'équipe de Renault Sport F1 à développer un moteur compétitif dès l'introduction des nouvelles réglementations et à optimiser son intégration dans le chassis. Bénéficier de ce soutien particulier sera également un avantage pour les autres équipes partenaires, qui bénéficieront indirectement de cette expertise commune de Red Bull Racing et de Renault Sport F1."

Au cours de la décennie de partenariat entre les deux structures, la relation entre les deux partenaires aura donc énormément évolué avec une intégration de plus en plus importante. En effet, lorsque Red Bull intègre le moteur Renault en 2006, l'écurie Renault F1 Team est double championne du monde grâce aux succès de Fernando Alonso. A l'inverse, Red Bull n'est qu'une équipe modeste, ayant terminée la saison 2006 à une modeste septième place. Les deux premières années de collaboration resteront relativement anonymes puisque Red Bull finit 5ème et 7ème en 2007 et 2008.

Le véritable décollage se produit en 2009 avec l'arrivée du prodige Sebastian Vettel et une très belle réussite technique de l'ingénieur Adrian Newey. L'écurie enregistre ses premiers succès alors, qu'à l'inverse, l'écurie Renault essaye de se remettre de l'affaire du crashgate de la saison précédente. Renault décidé alors de s'investir de plus en plus avec son partenaire, qui lui permet de montrer l'excellence de son bloc moteur. Le logo Renault commence donc à faire son apparition bien en vue sur les combinaisons de Sebastian Vettel et Mark Webber. Cela sera d'autant plus vrai l'an passé lorsque la formation de Milton Keynes parviendra à arracher les deux titres.

L'intersaison voit donc le franchissement d'une nouvelle étape avec l'accord marketing passé entre Red Bull et Infiniti, la marque de luxe de Nissan, détenu à 43% par Renault. Cela passe par une exposition très importante du logo de la marque japonaise sur les monoplaces et pilotes tandis que Sebastian Vettel devient le premier ambassadeur de la marque.

Cette annonce met donc fin aux rumeurs d'un passage à la concurrence (on évoquait Volkswagen avec de plus en plus d'insistance) tandis que Red Bull fait un pas supplémentaire pour devenir un motoriste à part entière, sans que Renault s'enferme avec une relation exclusive.

Publié dans Red Bull, Moteurs, Renault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article