QNet a préféré Virgin à Team Lotus

Publié le par Matthieu Piccon

Virgin - Richard Branson QNetLors du dernier Grand-Prix d'Abu Dhabi, Virgin Racing avait annoncé la signature d'un accord de long terme avec QNet. Mais avant l'écurie sponsorisée par le conglomérat de Richard Branson, la plate-forme de vente directe était entrée en contact avec Team Lotus.

L'une des raisons de ces contacts préliminaires avec l'écurie de Tony Fernandes réside dans la nationalité des deux entreprises : QNet a été fondé par Datuk Vijay Eswaran, un entrepreneur malaisien, tout comme Tony Fernandes, le fondateur d'Air Asia.

Mais la bataille juridique autour de l'appellation Lotus aurait découragé l'homme d'affaires, surtout que Richard Branson s'est investi personnellement dans la négociation : "Nous ne pouvons pas nier que Richard Branson, qui était personnellement partie prenante à la négociation, a mis sur la table une excellente proposition de sponsoring, qui avaient des retombées que nous ne pouvions pas refuser."

Cette démarche est intéressante puisque Virgin n'est que le sponsor-titre de l'écurie Manor et non propriétaire ou même actionnaire. Richard Branson se sert donc de la Formule 1 comme d'un vecteur de communication mais également d'un vecteur d'affaires pour son conglomérat puisque des projets avec QNet sont à l'étude, comme le reconnait Datuk Vijay Eswaran : "Ce n'est pas que l'argent investi en publicité est égale aux ventes de produits. Mais la F1 est clairement la plate-forme où il faut être si vous voulez être présents dans le village mondial." Ainsi pour au moins les deux prochaines années, la durée du contrat avec Virgin Racing, les synergies avec le groupe Virgin concernent les médias, les télécommunications, les produits lifestyle, les hôtels et résidences de vacances.

Cela s'inscrit dans la directe lignée de ce que Sauber propose à travers son Club One : une magnifique opportunité de réseautage à l'échelle mondiale.

Commenter cet article