Pure s'installe chez Toyota Motorsport

Publié le par Matthieu Piccon

Toyota - usinePremière concrétisation physique du projet Pure mené par Craig Pollock, la structure va s'installer dans les anciens locaux de Toyota F1 de Cologne, servant aujourd'hui de base au projet en Endurance.

Cette installation répond à une double logique expliquée par le créateur du projet à Autosport : "Le raisonnement derrière est plutôt simple. Nous avons évidemment considéré la construction de notre propre usine et de nos propres bancs d'essais. Il y a un facteur coût et un facteur temps. Mais le plus important était en fait le facteur temps parce que pour tout construire à cett échelle et certainement construire un banc d'essai, il faudrait un an et demi au minimum afin de les avoir, les faire fonctionner et les calibrer."

Le choix s'est porté sur l'usine de Toyota puisqu'elles disposent d'excellentes infrastructures héritées de la période F1 : "Toyota a les meilleurs bancs d'essais au monde pour un moteur de Formule 1. Ils ont les plus récents et ils en ont tellement que pour moi, il était logique de suivre cette piste puisque nous serons prêts à aller sur le banc à la fin juillet."

Néanmoins, cette décision ne signifie pas pour autant que l'entreprise va quitter définitivement ses installations actuellement présentes en France : "L'idée est d'avoir à Cologne l'équipe principale et l'équipe d'assemblage, les personnes qui travaillent sur les bancs d'essais. Il faut qu'il y ait une unité là-bas à plein temps et nous allons également sans doute continuer avec les équipes présentes en France."

Que Pure en soit déjà la phase de recherche de locaux pour accueillir ses essais est un signe fort que les travaux de recherche soient bien avancés alors que Craig Pollock n'a encore signé avec aucune écurie à l'horizon 2014. Il est néanmoins confiant d'être prêt bien avant l'échéance de 2014 fixée par les nouvelles réglementations : "Nous pourrions courir en 2013 mais les réglementations stipulent autre chose. Le moteur est assez avancé actuellement pour que nous sachions que nous pourrions le faire si besoin. Si le sport nous obligeait à le faire, nous pourrions l'avoir dans une voiture en 2013."

La perspective de ne pas encore avoir de contrat signé n'est pas un problème en soit puisqu'il estime qu'une redistribution des rôles sera obligatoire à l'avenir. L'homme d'affaires estime ainsi que Pure sera en mesure d'attirer des équipes motorisées par Renault et Cosworth. En effet, "Vous avez actuellement trois fournisseurs : vous avez Mercedes, Ferrari et Renault. Dans les règles, c'est relativement clair : chaque constructeur peut seulement fournir sa propre équipe et deux autres équipes. Il y a donc un maximum de trois pour Ferrari, trois pour Mercedes y compris leur propre équipe et trois pour Renault."

Cela laisse donc supposer que Renault serait contrainte d'abandoner un client puisque le motoriste français fournit actuellement quatre équipes (Red Bull, Lotus, Caterham et Williams). Dans le même temps, il estime que Cosworth n'assumera pas les frais de développements de ce nouveau V6 turbo et quittera donc la F1, ce qui libérerait deux créneaux disponibles (Marussia et HRT). Dans l'hypothèse, où ces deux équipes existent encore à l'horizon 2014...

Publié dans Moteurs, Pure, Toyota

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article