Près de huit millions d'euros de pertes pour Spa en 2012

Publié le par Matthieu Piccon

Brawn GP - Entrée gradinsLes années se suivent et se ressemblent pour Spa-Francorchamps : après une perte de six millions d'euros sur l'exercice fiscal 2011, le circuit belge a enregistré une nouvelle perte de près de huit millions l'an passé.

Avant de tirer la conséquence comme quoi une course de F1 est un gouffre financier pour une région, il faut plonger dans le détail de cache cette perte rélévée par le journal local L'echo.

Ainsi si la perte s'est effectivement creusée sur l'exercice 2012, on peut tout de même mettre au crédit des organisateurs qu'ils ont été en mesure d'augmenter leur chiffre d'affaires lié à la course puisque celui-ci est passé de 13 à 13,683 millions d'euros. Cette hausse n'est possible que par les hausses des recettes de la billetterie, seule source de revenus laissée par la FOM. Mais le chiffre d'affaires de Spa Grand Prix ne comporte pas l'ensemble des recettes hôtelières et de restauration qu'une telle épreuve permet de générer, qui tombent à la fois dans la poche des commerçants locaux et de la région.

Mais, en face, l'épreuve doit faire face à un certain nombre de dépenses, dont la première est évidemment le prix du plateau à verser à Bernie Ecclestone. La redevance belge est estimée aux alentours de 20 millions de dollars, ce qui constitue donc l'essentiel des pertes de l'épreuve. De plus, l'épreuve 2012 avait été marquée par la faillite du vendeur de billets The Ticket Entreprise à quelques jours de l'épreuve. Dans l'urgence, les organisateurs avaient dans l'obligation de rééditer 5600 billets pour indemniser les acheteurs de cet intermédiaire, ce qui constitue à la fois un manque à gagner et des coûts supplémentaires.

Pour faire face à ces pertes, la région wallonne, l'unique actionnaire de l'épreuve, a donc décidé d'effectuer une augmentation du capital de l'entreprise. Celle-ci est massive puisqu'elle atteint 12,5 millions d'euros, dont huit millions en cash. Cela lui permet d'atteindre le total de 15,7 millions d'euros. Une fois cette augmentation réalisée, l'assemblée générale extraordinaire a décidé de réaliser une réduction du capital de 7,86 millions afin de faire face à la perte réalisée en 2012. Au final, le capital de l'entreprise atteint donc 7,92 millions d'euros.

Il ne faut pas non plus oublier que la F1 n'occupe le circuit qu'une semaine. Celui-ci génère donc des revenus à travers de nombreuses autres activités. Sur l'exercice 2012, ils ont progressé de plus de 9% pour atteindre 7,16 millions d'euros. Plus important encore, le circuit de Spa-Francorchamps a réalisé un profit de 612.000 euros sur ces activités annexes, ce qui allège d'autant le poids financier du circuit pour la région.

Commenter cet article