Plus de journée portes ouvertes à Montréal

Publié le par Matthieu Piccon

Renault - Fernando Alonso Bienvenue au QuébecLes organisateurs du Grand-Prix du Canada ont décidé de répondre aux menaces émises par le groupe de hackers Anonymous et les étudiants en grève : ils ont décidé d'annuler la traditionnelle journée Portes Ouvertes, qui donne accès à la pitlane la veille de l'entrée en piste des monoplaces.

L'annonce en a faite par un communiqué officiel diffusé par le circuit Gilles Villeneuve. François Dumontier, le président du Grand Prix du Canada : "Nous sommes profondément attristés de devoir annuler notre journée ‘ Portes ouvertes ’ et nous en excusons sincèrement auprès des amateurs de F1, dont une bonne part de nos spectateurs qui apprécient ce rendez-vous annuel avec les équipes du championnat du monde. Cette décision, nous ne l’avons pas prise de gaité de cœur, considérant que cette activité est partie intégrante du charme et de la tradition de grande convivialité de notre événement."

En effet, les organisateurs ne pouvaient prendre le risque qu'un manifestant mal intentioné décide de jeter un quelconque engin explosif en direction d'un garage d'une écurie, ce qui pourrait compromettre tous le programme de la dite écurie pendant le week-end. Sans parler de la sécurité des milliers de spectateurs qui se massent pour s'approcher au plus près de leurs héros : "Cependant, notre premier devoir est d’assurer le confort et la sécurité des partisans et des spectateurs, ce que nous serons assurément en mesure de faire dès l’ouverture des tourniquets, vendredi matin et tout au long du week-end. Or, compte tenu des annonces de perturbation récemment formulées, l’admission gratuite et le caractère naturellement plus ouvert de la journée ‘ Portes ouvertes ’ présentaient certains risques que nous ne pouvions prendre. Dans les circonstances, l’annulation de la journée ‘ Portes ouvertes’ était le geste de responsabilité auquel, malheureusement pour nos amateurs, nous ne pouvions nous soustraire."

Après la controverse de Bahrain, la F1 se retrouve donc une nouvelle fois utilisée de manière politique par les autorités et populations locales. Si l'épreuve de Bahrain s'était déroulée sans incident majeur, espérons qu'il en aille de même pour une épreuve aussi populaire que celle de la capitale du Québec.

 

Publié dans Circuits, Canada, Montréal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article