Pirelli sera le fournisseur exclusif de 2011 à 2013

Publié le par Matthieu Piccon

Pirelli---Tyre-Official-Supplier.jpgDepuis quelques semaines, c'était devenu un secret de polichinelle, c'est désormais officiel : Pirelli sera le manufacturier exclusif de la Formule 1 dès la saison prochaine. Le contrat prévoit que l'entreprise italienne le reste jusqu'à la fin de la saison 2013.

Michelin n'aura donc pas réussi à convaincre les écuries de recourir à au moins deux fournisseurs, condition sine qua non que l'entreprise de Clermont-Ferrand imposait à son retour en Formule 1. Pirelli va donc faire son retour, 20 ans après son départ, à l'issue de la saison 2011.

Le manufacturier milanais va donc être plus que jamais présent en compétition puisqu'il va fournir de manière exclusive l'intégralité des plateaux de Formule 1, GP2 et GP3. Son exposition médiatique lors des Grand-Prix sera donc maximale puisque les trois compétitions seront disputées avec des pneumatiques griffés Pirelli. Pour emporter le morceau, l'entreprise a également accepté d'investir en publicité sur les circuits, ce qui renforcera encore son impact visuel auprès des telespectateurs du monde entier.

Etant donné que le dessin des monoplaces pour la saison prochaine est déjà bien avancé dans les différentes écuries, Pirelli n'a pas demandé que le format des pneus passent de 13" à 18", comme cela avait été également demandé par Michelin. Par contre, Paul Hembery avait indiqué, il y a quelques semaines, qu'il lui paraissait sensé de parler dès maintenant de ce changement de format (qui appartient à la "préhistoire" pour les véhicules de série) avec les ingénieurs des différentes écuries. Pour lui, l'idéal serait que le changement se fasse lors de la saison 2013, qui sera également marquée par un changement de motorisation. L'ensemble de la monoplace serait alors changé, y compris les pneumatiques et tout ce qui s'y rattache : amortisseurs, suspensions...

2013 correspond justement à la dernière année du contrat de Pirelli avec la Formule 1. La situation économique mondiale sera alors certainement bien différente de cette année et proposer de nouveau une compétition entre manufacturiers serait alors plus soutenable pour les différentes entreprises concernées. En attendant, Pirelli dispose de six mois pour mettre au point les pneumatiques de la saison prochaine (4 slics, 1 intermédiaire, 1 pluie). Pour ce faire, il devrait surement utiliser une monoplace de GP2, dont les performances techniques sont très proches de ce qui peut se faire en Formule 1. Paul Hembery a, en effet, démenti la possibilité d'utiliser la Toyota TF110 développée pour la saison actuelle mais jamais utlisée...

Publié dans Pneumatiques, Pirelli

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article