Patrick Head va abandonner la F1 pour l'hybride

Publié le par Matthieu Piccon

Williams---Mark-Gillan--Patrick-Head.jpgC'est une page qui se tourne chez Williams : Patrick Head, son cofondateur et coactionnaire de l'écurie de Grove, a décidé de prendre du recul puisqu'il va abandonner ses fonctions de directeur de l'ingénierie de l'écurie de F1 avec effet immédiat pour se concentrer sur le développement des applications commerciales de Williams Hybrid Power.

Il a annoncé sa décision à nos confrères d'Autosport : "Evidemment, il ne s'agit pas de retraite mais je ne ferai plus partie du programme F1 de Williams l'an prochain. Je vais désormais travailler pour WIlliams Hybrid Power, ce qui peut paraitre un peu vague et ennuyeux. Pourtant, c'est assez high tech et intéressant. Cependant, même si cela parait encore plus ennuyeux parce que la plupart des activités dans les sports automobiles sont intéressantes, pour l'entreprise, ce sont les bus et les chemins de fer entre villes qui représentent où doit être l'aspect commercial."

L'ingénieur présent depuis le début de l'aventure en 1977 n'espérait pas partir sur une si mauvaise note après que son écurie ait connue sa pire saison de son histoire. Pourtant, il affirme que sa décision actuelle n'est pas liée à ce manque de compétitivité général de la structure : "Je n'avais certainement pas l'ambition de terminer mon implication en F1 avec la saison que je viens d'avoir. Mais lorsque je regarde ce que je peux spécifiquement faire pour aider Mike Coughlan, Mark Gillan et Jason Somerville, j'en suis venu à la conclusion que ce n'était pas assez pour moi que je continue à me justifier en faisant la même chose. Ce n'est pas intéressant pour moi, ce n'est pas bon pour l'entreprise. J'ai donc décidé de me concentrer sur autre chose."

Patrick Head avait déjà effectué un premier retrait de l'écurie lors de la mise de sa bourse puisque c'est lui qui a apporté la majorité des actions mises en vente. On pensait alors que c'était la première étape vers la retraite. Il semblerait qu'il ait du mal à se faire à l'idée et veut donc mettre à contribution son immense expérience de l'ingénierie automobile pour développer son entreprise dans d'autres secteurs d'activité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article