Pas de dépassements, pas de licence pour les nouvelles pistes

Publié le par Matthieu Piccon

Austin---Nick-Craw--Tavo-Hellmund--Peter-Wahl.jpgLa finale du championnat d'Abu Dhabi pourrait avoir entraîné une modification des conditions d'octroi d'une licence à un circuit. En effet, Jean Todt a déclaré que la FIA allait désormais prendre en compte tant la sécurité du tracé que le spectacle qu'il peut offrir au public.

En effet, le président de la FIA n'a que très peu apprécié, tout comme les fans, que des pilotes plus rapides soient dans l'incapacité de doubler sur le circuit de Yas Marina : "Nous avons besoin de favoriser les dépassements. C'était impossible à Abu Dhabi. Je parle en tant que président de la FIA. Hamilton avait des pneus neufs et était deux secondes plus rapide que Kubica et pourtant il n'a pas réussi à passer. A partir de maintenant, avant qu'un nouveau circuit ne soit autorisé, nous prendrons en compte le potentiel de spectacle aussi bien que la sécurité."

L'ancien PDG de Ferrari prend donc bien soin de ne pas mentionner son ancien employeur alors que Fernando Alonso a également perdu son troisième titre en étant bloqué derrière Vitaly Petrov après son arrêt aux stands prématuré. De plus, Jean Todt précise bien que cela ne concerne que les nouveaux circuits à venir existant. Les Emiratis peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles encore pour l'instant : leur installation pharaonique a été acceptée et Bernie Ecclestone est sensible au faste proposé. Ils devraient donc rester au calendrier pour longtemps encore, même si le circuit n'est pas le plus palpitant au programme.

Association de HKS et Tilke pour Austin

Par contre, cela concerne directement les projets indien et américain, qui vont faire leur apparition très prochainement. Cette déclaration arrive ainsi le jour même où le promoteur du circuit d'Austin nous annonce une association avec Hermann Tilke, l'architecte en chef de tous les derniers circuits ayant fait leur apparition au calendrier. S'ils sont tous plus fastueux les uns que les autres, leur intérêt sportif est encore loin d'être démontré.

Full Throttle LP, la société à l'origine du projet, va donc combiner l'expertise de deux grandes firmes d'architecture sportive puisque HKS dispose d'une grande expérience à la construction de lieux prestigieux : le stade Maracana de Rio de Janeiro, le stade Mextenis à Acapulco ainsi que de nombreux stades de football américain, de football et de baseball à travers les Etats-Unis. Pour Mark Williams, le président d'HKS, cette association va permettre de faire fixer la barre à un haut niveau : "Notre expertise en design associée à une telle entité mondiale va conduire à une destination qui va élever le visage de la Formule 1 aux Etats-Unis à une échelle mondiale et va renforcer l'attractivité d'une des villes les plus séduisantes du pays."

En tout cas, le manager de Tilke Gmbh est d'ores et déjà dans la "ligne du parti" : "La piste a été dessinée avec les pilotes et les spectateurs à l'esprit. Les pilotes veulent des virages à haute vitesse. C'est ce qu'ils aiment. Nous voulons les forcer à faire des erreurs. Sinon ce n'est pas intéressant pour le spectateur. Lorsque nous dessinons une expérience de course, il faut prendre les deux points de vue pour rencontrer un vrai succès."

Espérons donc que cela sera davantage réussi que dans les expériences passées, même si l'on a pu voir avec le dernier Grand-Prix de Corée que les intérêts financiers pouvaient l'emporter sur les considérations purement sportives...

Publié dans Circuits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article