Officiel : Stefano Domenicali quitte Ferrari

Publié le par Matthieu Piccon

Ferrari---Stefano-Domenicali-2014.jpgN'avoir aucun titre depuis 2008 n'est pas acceptable pour une écurie comme Ferrari : après un nouveau début de saison très compliqué, Ferrari décide de faire le grand ménage, à commencer par Stefano Domenicali, qui est remplacé Marco Mattiacci, actuellement en charge de Ferrari Amérique du Nord.

C'est donc sur un constat d'échec que se concluent les 23 ans d'association entre Ferrari et Stefano Domenicali. En 2008, lors de sa première saison aux commandes de la Scuderia, l'Italien a failli réaliser un départ parfait avec les deux titres mondiaux mais a dû se contenter de celui des constructeurs après le fameux dernier virage du Grand Prix du Brésil.

Mais depuis Ferrari ne sera jamais parvenu à renouer avec le titre, malgré la venue de Fernando Alonso. A la fin de la saison 2010, le successeur de Jean Todt avait déjà été très proche de quitter la Scuderia, à la suite de l'erreur de stratégie lors du Grand Prix d'Abu Dhabi qui a coûté le titre à l'Espagnol. Cette issue avait cependant provoqué un changement dans l'organigramme de Maranello, avec la montée en puissance de Pat Fry.

Le début de la saison 2011 ayant loin d'être à la hauteur des attentes, Luca di Montezemolo et Stefano Domenicali avaient décidé de revoir l'organisation technique, avec la mise sur la touche du directeur technique, Aldo Costa.

Depuis les résultats ne se sont pas améliorés puisque Fernando Alonso n'a jamais été en mesure de se battre pour le titre. 2014 ne semble pas partie pour être différente. Etant lui-même, Luca di Montezemolo a donc fait sauter son dernier fusible, le directeur de l'écurie. Celui-ci prend la responsabilité de la situation de l'écurie : "Il y a des moments spéciaux qui arrivent dans la vie professionnelle de tout le monde lorsque l'on a besoin d'avoir le courage de prendre des décisions difficiles. C'est l'heure d'un changement significatif. En tant que patron, je prend la responsabilité, comme je l'ai toujours fait, de notre situation actuelle. La décision a été prise avec l'objectif de faire quelque chose pour secouer les choses et pour le bien d'un groupe de personnes dont je me sens très proche."

Néanmoins, il parait surprenant que pour redresser la barre, Luca di Montezemolo ait décidé de faire appel à quelq'un qui n'a aucune expérience de la course automobile puisque Marco Mattiacci est le PDG de Ferrari pour l'Amérique du Nord, le plus gros marché de l'entreprise. Est-ce que l'électrochoc sera suffisant pour ramener la Scuderia à sa gloire passée ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article