Officiel : Jenson Button rejoint McLaren

Publié le par Matthieu Piccon

Jenson Button a fait son choix pour la saison 2010 : il a décidé de quitter l'écurie Brawn GP, rachetée hier par Mercedes, afin de rejoindre McLaren-Mercedes !

Ce choix peut paraître étonnant à première vue puisque Mercedes laisse partir son champion du monde pour une écurie qui ne sera désormais plus qu'une écurie cliente et non plus son fer de lance en F1. Un peu comme si Renault avait laisser partir Fernando Alonso chez Red Bull-Renault au lieu de chez Ferrari.

Une forte déception à Brackley

Pourtant, l'année dernière Jenson Button était le héros de l'écurie de Brackley : lui que tout le monde voyait sur le déclin, totalement eclipsé dans la presse britannique par le jeune prodige Lewis Hamilton, semblait devoir se diriger vers une fin de carrière peu glorieuse. Afin de permettre à Ross Brawn de boucler son budget, il avait accepté une forte baisse de salaire.Sa loyauté avait alors été saluée par tous. Bien lui en a pris puisque la voiture conçue par Ross Brawn s'est révélée être une merveilleuse arme de guerre et lui a permis de remporter le titre de champion du monde après de nombreuses années d'errance.

C'est pourquoi la déception est d'autant plus grande chez Mercedes GP : "Je suis très déçu de la façon dont les choses se terminent avec Jenson" déclare Ross Brawn dans les colonnes du Daily Express. Même son de cloche de la part de Norbert Haug, vice-président de Mercedes Motorsport : "Nous lui avions remis une offre honnête, mais sans lui, il nous faudra maintenant repartir de zéro. Nous lui souhaitons le meilleur pour l'avenir."

Une décision liée à l'affectif

Qu'est-ce qui a pu conduire à un tel revirement de situation en un peu moins d'un an ? Et, bien peut-être, tout simplement l'affectif. En effet, il y a quelques jours encore Ross Brawn et Jenson Button jouaient encore au jeu, logique en temps de négociations salariales et contractuelles, du chat et de la souris. Le pilote britannique souhaitait que son patron réponde à l'engagement qu'il lui avait fait l'année dernière : accepter une baisse de salaire pour 2009 en échange d'une augmentation pour 2010, si les finances de l'écurie le permettait. En devenant champion du monde Pilotes et Constructeurs, Brawn GP ne risquait pas de ne pas attirer de nombreux sponsors lucratifs. Cela est d'autant plus vrai que le rachat par Mercedes, avec sa puissance financière, était sur les rails depuis quelques temps déjà. Toutes les conditions semblaient donc rassemblées pour que la belle aventure se poursuive en 2010.

Mais voilà, Jenson Button a commis une erreur fatale aux yeux de Ross Brawn : il a accepté de visiter le fastueux Tecnology Center de McLaren, à Woking. Selon le Daily Express, « les relations entre Brawn et Button sont tombées au plus bas au moment où le champion du monde 2009 a visité l’usine McLaren de Woking. Brawn a dès lors retiré son offre de 12 millions d’euros pour 2010.»

A la lecture de ce dernier chiffre, on pourrait se dire que le pilote britannique a préféré privilégier une offre moins intéressante du point de vue financier puisque son contrat de deux ans (plus une en option) ne lui rapportera "que" 9 millions d'euros par an. Mais cela n'est pas tout à fait exact puisque Ross Brawn est resté pendant deux mois sur une proposition à 6 millions d'euros avant de doubler cette offre au dernier moment, où il a senti qu'il avait trop tiré sur la corde et que son pilote numéro 1 allait le quitter.

Une équipe McLaren 100% britannique

En tout cas, la venue de Jenson Button chez McLaren permet à l'écurie de conserver son numéro 1 alors qu'elle a éprouvé les pires difficultés à offrir à Lewis Hamilton une voiture compétitive cette saison. Cette association de deux pilotes champions du monde britanniques dans la même écurie n'avait été vu depuis l'association de Graham Hill et de Jim Clark en 1968 chez Lotus. « Je pense aussi qu’il est fantastique d’avoir deux pilotes britannique dans une équipe britannique. Je sais que nous allons porter haut les couleurs du Royaume-Uni, ainsi que celle de l’équipe Vodafone McLaren Mercedes à travers le monde. Rien ne signifie plus pour moi que de pouvoir représenter mon pays » a ainsi déclaré Button. Reste maintenant à voir si la concurrence frontale avec Lewis Hamilton ne le poussera pas rapidement vers la sortie !

En tout cas, la saison 2010 s'annonce des plus passionnantes avec tous ces changements.

Publié dans McLaren, Jenson Button, Mercedes

Commenter cet article