Nick Heidfeld signe chez Mercedes GP

Publié le par Matthieu Piccon

C'était dans l'air depuis quelques semaines, c'est désormais officiel : Nick Heidfeld sera le troisième de l'écurie Mercedes GP, qui forme ainsi, avec Michael Schumacher et Nico Rosberg, un trio 100% allemand.

Avec le retour de l'appellation W dans la dénomination de sa monoplace, la firme à l'étoile affirme sa nationalité. Et ce alors que le siège de l'écurie est toujours à Brackley, en Angleterre ! Il semblerait qu'il était dans les premiers choix de l'écurie allemande en tant que pilote de course mais le retour à la compétition de Michael Schumacher le force à se contenter du troisième baquet. Le pilote déclare ainsi : "Bien sur, j'aurai préféré un volant de pilote titulaire mais je suis très fier de faire partie de la nouvelle équipe des Flèches d'argent."

On ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse d'une promotion pour le natif de Münchengladbach qui était titulaire en Formule 1 depuis 2000 lorsqu'Alain Prost lui offrit un volant au sein de son écurie. Depuis, il a couru pas moins de 167 Grand-Prix au sein de Prost GP, Sauber (2001-2003), Jordan (2004), Williams (2005) et BMW Sauber (2006-2009). Mais à l'instar de Michael Schumacher, il s'agit en partie d'un retour aux sources. Ainsi la firme de Stuttgart l'avait engagé dans sa filière de développement de jeunes pilotes dès 1997 où il remporta le championnat allemand de F3. Il a également fini 2ème du championnat 1998 de F3000 avant de remporter la même catégorie la saison suivante. Néanmoins, McLaren n'avait alors choisi de ne pas l'embaucher alors qu'il était pilote d'essai de l'écurie de Woking depuis deux ans. Il s'était donc rabattu sur une autre voie.

En même temps, il n'avait pas beaucoup de choix, surtout depuis que Renault a annoncé que son second pilote serait le Russe Vitaly Petrov. Alors que le Russe apporte près de 7% du budget global de l'écurie française, l'Allemand espérait bien faire valoir son expérience en pièces sonnantes et trébuchantes. Il s'est donc contenté d'une voie de garage. Espérons pour lui qu'elle ne marque pas l'arrêt de sa carrière en course, lui qui n'aura jamais remporté la moindre victoire tout au long de sa carrière.

Publié dans Mercedes, Nick Heidfeld

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article