McLaren contracte un emprunt de 50 millions de livres sterling

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren - Technology CenterIl y a un an, McLaren avait fait un emprunt de 40 millions de livres sterling pour assurer le financement de son usine de véhicules de série. Aujourd'hui, l'écurie de Woking a décidé de contracter un nouvel emprunt de 50 millions de livres sterling pour faire sortir Mercedes de son capital et obtenir davantage de fonds pour se rapprocher de Red Bull dans la course aux titres.

A l'époque, l'argent frais avait eu pour objectif de contribuer au rachat des 40% que détenait Mercedes dans l'écurie. Cela avait laissé le constructeur de Stuttgart avec encore 16% du capital de l'entreprise dirigée par Ron Dennis.

Une partie du nouvel emprunt souscrit chez HSBC va donc servir à faire sortir définitivement le constructeur à l'étoile du capital de son concurrent sur le marché des supersportives depuis le lancement de la MP4-12C. Le second volet de ce nouvel apport d'argent va apporter sa contribution à la nouvelle usine, qui va être alouée aux véhicules de série. Mais surtout, cela va permettre de mettre davantage d'argent au sein de l'équipe de course pour tenter de combler le trou avec Red Bull alors que l'écurie s'enorgueillit de ne plus avoir eu besoin de faire le moindre emprunt supérieur à un million d'euros depuis 2003. Cela pourrait être un signe que les revenus des sponsors pourraient être en baisse par rapport aux années précédentes alors que les dépenses sont désormais encadrées par le RRA.

Il est intéressant de noter que McLaren a choisi de contracter ce nouvel emprunt auprès de HSBC et non son nouveau sponsor, Santander. En effet, comme pour la plupart des entreprises, le groupe de Woking a noué des relations bancaires de longue durée et ne comptait pas tout remettre en cause pour s'associer à une nouvelle banque. Nous pouvons donc noter que les relations commerciales et de sponsoring sont donc encore clairement séparées entre les deux entités alors que la banque espagnole avait fait parler beaucoup plus d'elle lorsqu'elle avait assuré pour 10 millions d'euros les pouces de Fernando Alonso.

Comme l'an passé, le nouvel emprunt a été garanti sur la propriété intellectuelle du groupe, son cash disponible en banque ainsi que sur son terrain et ses bâtiments, qui avaient une valeur comptable de 193,8 millions de livres sterling à la fin 2008.

Publié dans McLaren

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article