McLaren a réalisé 23 millions de livres de bénéfice en 2011

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren - arrêt aux standsSi HRT va disparaitre à cause de son manque de financement, la situation n'est pas la même pour tout le monde. Ainsi McLaren a dégagé, au cours de l'année 2011, 23 millions de livres sterling de bénéfice sur sa seule activité en Formule 1.

La comparaison entre les deux écuries n'est pas fortuite puisque les bénéfices dégagés à Woking sont quasiment équivalent à l'intégralité du budget de la formation basée à Madrid. Dans ses conditions, on comprend que le plafond des budgets souhaités par la FIA depuis de nombreuses années ne peut être accepté par les plus grosses écuries.

Cette progression de 38% des bénéfices est ainsi liée à la hausse significative de ses revenus dégagés. Ceux-ci ont évidemment profité de la seconde place au championnat 2011. Cette place s'est traduite par davantage de revenus que les saisons précédentes puisque les écuries sont parvenues à obtenir une plus grande part des revenus dégagés par la F1.

De plus, McLaren a renégocié à la hausse la redevance versée par son sponsor-titre, Vodafone. Selon les informations du Daily Express, le géant des telecoms aurait augmenté sa participation de 40,5 à 46,8 millions de livres sterling. McLaren est également parvenu à séduire un autre poids lourd économique, avec le groupe pharmaceutique GSK, qui est devenu l'un des principaux contributeurs financiers de l'équipe. L'ensemble de ces augmentations a conduit à une hausse du chiffre d'affaires de l'écurie de 15,9%, pour atteindre 172,3 millions de livres sterling.

Néanmoins, l'écurie de Martin Whitmarsh a également su économiser sur les salaires versés à ses deux pilotes, Lewis Hamilton et Jenson Button. En effet, selon les informations de Business Book GP, si le salaire du champion du monde 2009 a bien augmenté d'un millions d'euros entre 2010 et 2011, pour passer de neuf à dix millions, celui de son coéquipier a nettement baissé, passant de 16 à 10 millions d'euros.

Comme le but premier d'une écurie de F1 n'est pas de dégager des bénéfices mais bien de gagner, les dirigeants de l'écurie ont décidé de verser la grande majorité de ses bénéfices à sa maison-mère, McLaren Group. Ainsi celle-ci a reçu un dividende de 20 millions de livres sterling, ce qui lui a permis de financer une partie de sa nouvelle usine dédiée à la MP4-12C.

L'exercice fiscal 2012 devrait être bien moins bon que le précédent puisque l'écurie a perdu une place au championnat du monde, passant de second à troisième tandis que les salaires de Jenson Button et Lewis Hamilton ont bondi, pour atteindre chacun 16 millions d'euros. Les dirigeants pourront se consoler avec l'arrivée de Sergio Perez, dont le salaire devrait être bien moins important que celui de son prédecesseur.

Publié dans McLaren

Commenter cet article