Marussia F1 n'appartient plus à Marussia Motors

Publié le par Matthieu Piccon

Marussia---Max-Chilton-2014.jpgSi le constructeur russe Marussia a décidé de cesser ses opérations, l'écurie de F1 du même nom compte bien poursuivre son chemin au cours des années à venir.

Marussia s'est lancé sur le projet de devenir le premier constructeur russe à produire une supercar capable de rivaliser avec les produits de Ferrari. Dans la foulée, il s'est lancé en Formule 1 pour établir sa marque. Il a commencé en étant un sponsor de l'écurie dont le sponsor-titre à l'époque était Virgin.

A l'issue de la première saison complète en F1, les dirigeants russes ont décidé d'accentuer leur présence en devenant actionnaire de l'écurie. Cependant, le changement de nom officiel de l'écurie n'aura lieu qu'en 2012 lorsque l'écurie sera officiellement renommée Marussia F1 Team.

Contacté par nos services, l'écurie a confirmé, par l'intermédiaire de sa porte-parole, que le constructeur russe n'existait plus mais que cela n'aurait pas d'impact sur l'avenir de l'écurie : "La nouvelle par rapport à Marussia Motors est malheureuse pour ceux qui sont impliqués et nous espérons le meilleur pour leurs employés dans le futur. Le projet de supercar était ambitieux mais il est décevant qu'il n'ait pas été en mesure d'atteindre le marché. Il n'y a aucun impact pour les opérations de l'équipe de Formule 1. Il n'y a aucun lien entre les deux entreprises, que ce soit financièrement ou techniquement. L'équipe de F1 est indépendant depuis quelques temps déjà."

La F1 se retrouve donc dans la situation d'avoir deux écuries portant le nom d'un constructeur qui ne soutient plus du tout financièrement l'écurie qui porte leur nom puisque Lotus est également exactement dans la même situation. Comme l'écurie affirme qu'il n'y a plus de liens techniques ou financiers avec Marussia, cette annonce ne devrait pas avoir d'impact sur le financement de l'écurie, qui est déjà assuré par d'autres biais.

Elle ouvre même de nouvelles perspectives à l'écurie : elle est désormais libre de partir à la recherche de nouveaux partenaires, voire d'un nouveau sponsor-titre. Il sera également intéressant de voir si l'écurie décide de conserver sa license russe ou si elle préfère se concentrer sur le Royaume-Uni, où elle est basée.

Publié dans Marussia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article