Martin Brundle pourrait partir chez Sky en 2012

Publié le par Matthieu Piccon

Red-Bull---Sebastian-Vettel--Martin-Brundle.jpgL'accord passé entre la BBC et Sky pour que la télévision publique ne diffuse plus que la moitié des courses dès l'an prochain va peut-être conduire au départ de son commentateur-vedette, Martin Brundle. Celui-ci aurait reçu une offre d'un million de livres sterling pour passer sur la chaine payante de Rupert Murdoch.

Contrairement à ce que certains journaux britanniques, le dit contrat n'a pas encore été signé puisque l'intéressé à déclarer sur son profil Twitter : "Telegraph avait tort. Je n'ai pas signé le contrat d'un million de livres sterling de Sky aujourd'hui. Je travaille dessus calmement et conclurais avec ce qui me satisfait le plus professionnellement." Par contre, il avait bien confirmé vendredi dernier par le même media qu'il avait reçu une offre des deux chaines britanniques : "Oui, j'ai reçu une offre de la BBC et de Sky. Oui, je commenterai la F1 l'année prochaine."

Il sera également intéressant de voir quelle sera la décision du reste de l'équipe de commentateurs de la télévision publique britannique : suivra-t-elle leur leader actuel chez la concurrence ou préférera-t-elle occuper la place laissée vacante, même si cela signifie n'être en direct que pour la moitié des courses ?

Mais ce qui est encore plus intéressant dans l'article d'annonce par le Telegraph est de lire les commentaires des fans britanniques. Ceux-ci ne se remettent toujours pas de devoir payer pour voir l'intégralité du championnat. La résistance au projet se prépare donc et les intéressés s'échangent les bonnes informations. Ainsi nombre d'entre eux affirment d'ores et déjà qu'ils vont acheter une parabole satellite afin d'obtenir un bouquet satellitaire le moins cher possible, ce qui permet d'avoir accès aux chaines étrangères.

Evidemment TF1 ne fait pas partie des chaines citées pour regarder les courses dans les meilleures conditions (la dernière Coupe du monde de rugby ou les Grand-Prix du Canada ont clairement montré qu'elles étaient les priorités de la chaine française). Par contre, un fan recommandait carrément à RTL de recruter deux commentaires anglophones afin de répondre à la nouvelle audience qu'elle allait recevoir ! Il faut dire que la chaine allemande a l'intelligence de garder la course en petit pendant les coupures publicitaires, ce qui permet de continuer à suivre les débats en piste tout en permettant à la chaine de rentabiliser son investissement.

Les réactions des téléspectateurs britanniques montrent bien le fort mécontentement que peut provoquer le passage de la télévision sur une chaine payante et confirme donc que le choix affiché par Bernie Ecclestone de diffuser uniquement sur des chaines gratuites était le bon levier pour maximiser l'audience et donc le retour sur investissement des sponsors. Espérons que la leçon soit retenue et que la modèle actuel soit maintenu...

Publié dans Media, BBC, Sky, Martin Brundle

Commenter cet article