Lotus va continuer à utiliser les services d'Altran

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus - Romain Grosjean 2014Après avoir dû faire face à une hémorragie d'ingénieurs depuis la saison dernière, Lotus est contraint de recourir aux services de prestataires extérieurs pour assurer le développement de sa monoplace. C'est pourquoi elle a prolongé son partenariat avec Altran.

La collaboration entre les deux structures n'est pas nouvelle puisqu'elle eut déjà lieu au cours des saisons 2009 et 2010 lorsque l'écurie s'appelait encore Renault et a été redémarrée à partir de l'été dernier. A l'époque, Genii Capital venait d'annoncer l'arrivée de Quantum Motorsport en tant qu'actionnaire.

Aujourd'hui, la situation est bien différente : les essais hivernaux ont été  très compliqués et de nombreux ingénieurs ont préféré opérer sous d'autres cieux tandis que Genii Capital vient de reprendre son processus de cession d'actions auprès d'investisseurs extérieurs. L'appui que les ingénieurs d'Enstone peuvent recevoir de par la part de ceux d'Altran est donc essentiel pour accélérer le rythme des développements, qui seront au cous d'une saison où les monoplaces sont quasiment 100% différentes par rapport à l'an dernier.

Mike Simms,  le PDG Altran UK, explique la contribution de ses hommes : "Nous sommes ravis de continuer notre partenariat avec Lotus F1 Team, une relation basée sur une passion commune pour l'innovation et un désir sans limite de se maintenir devant le reste de la compétition. La saison 2014 apporte tout un ensemble de nouvelles règles, qui exigent de toutes les équipes de F1 un changement majeur en terme de design, d'ingénierie et d'exécution. Altran joue un rôle essentiel pour permettre à Lotus F1 Team de surmonter ce challenge et nous avons hâte de partager cette nouvelle année excitante et réussie."

Comme il s'agit d'un partenariat technique, Altran n'a pas d'intérêt particulier d'exposer son logo sur les monoplaces de Romain Grosjean et de Pastor Maldonado. Cela signifie donc que les journées-homme facturées par la firme de consulting sont probablement réglées en cash et non en équivalent publicitaire, comme cela peut être le cas pour d'autres partenariats.

Ainsi on peut remarquer que le site Internet de l'écurie n'est actuellement plus disponible puisque l'écuie est en train d'organiser sa migration vers la plateforme de cloud computing de Microsoft, Azure. Or le géant de Redmond est un partenaire technique mais également un sponsor de l'équipe, ce qui permet à l'écurie d'économiser sur ses sorties en cash.

Publié dans Lotus, Altran

Commenter cet article