Lotus trouve finalement un accord avec Heikki Kovalainen

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus---Heikki-Kovalainen--Eric-Boullier.jpgAprès d'intenses négociations au cours des derniers jours, Lotus a finalement trouvé le remplaçant de Kimi Raikkonen pour la fin de la saison : il s'agit d'Heikki Kovalainen, laissé libre par Caterham.

Les dirigeants de Lotus auront fait le tour de tout le paddock et au-dela pour trouver la solution capable de lui laisser une opportunité de battre Ferrari et Mercedes dans la course à la seconde place au championnat Constructeurs.

Parmi les candidats évoqués, on peut retrouver Davide Valsecchi (troisième pilote de l'écurie) ou Nico Hülkenberg (bloqué par son contrat chez Sauber). Eric Boullier, le directeur de l'écurie, a donc fait le choix de l'expérience plutôt que la voie interne : "Nous avions, d’un côté, notre pilote de réserve, Davide Valsecchi, jeune, très talentueux et qui a montré de très belles promesses. Mais nous avions aussi l’opportunité d’intégrer un pilote expérimenté avec Heikki. Alors, même si nous avons entière confiance dans les capacités de Davide, le fait que nous soyons engagés dans une bataille serrée au championnat des constructeurs a fait pencher la balance du côté de Heikki. Son expérience pourrait s’avérer inestimable dans l’optique d’atteindre notre objectif, qui est de terminer l’année dans la meilleure position possible."

Une des dernières pistes a même été celle de... Michael Schumacher. Elle a été confirmée par Sabine Kehm, son attachée de presse, au journal allemand Bild : "Il y a eu quelques demandes dans le passé. Michael serait toujour suffisament en forme mais il a une nouvelle vie. Je ne trouve pas cela étrange que les gens posent la question. Beaucoup de personnes ont changé leur avis sur Michael à cause des performances de Nico Rosberg par rapport à Lewis Hamilton. Michael conduisait aussi bien que Nico, tout comme Nico conduit aussi bien que Lewis."

Néanmoins, un second retour du septuple champion du monde, s'il aurait été un énorme coup marketing de la part de l'écurie d'Enstone, était voué à l'échec. En effet, depuis sa seconde retraite, il a pris un rôle d'ambassadeur de Mercedes. Il n'y aurait quasiment aucune chance que la firme à l'étoile laisse libre son ancien pilote alors qu'elle est en lutte directe avec Lotus.

L'accord finalement trouvé avec Heikki Kovalainen est ironique à plus d'un titre. En effet, il a nécessité que Lotus se mette d'accord avec Caterham alors que les deux parties ont été en procédures judiciaires pendant de longs mois autour de l'utilisation du nom Lotus en F1. Mais les relations se sont depuis apaisées et les deux parties ont trouvé un accord à l'amiable pour permettre à Lotus de disposer d'un pilote ayant de l'expérience de la conduite d'une monoplace 2013, comme le souligne Eric Boullier : "Nous tenons à remercier Tony Fernandes et Caterham F1 Team pour leur comportement professionnel qui permet à Heikki de nous rejoindre pour ces deux dernières courses de la saison.”

Le pilote finlandais devra donc reprendre ses marques très rapidement pour être compétitif d'emblée et se hisser au niveau d'un Romain Grosjean au sommet de sa forme avec trois podiums et une quatrième place au cours des quatre derniers Grand Prix.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article