Lotus prolonge avec Microsoft et Processia

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus---Microsoft-Dynamics-2013.pngLotus vient de prolonger deux accords avec des entreprises qui sont plus que des sponsors : Microsoft et Processia agissent au coeur de l'activité de l'écurie, que ce soit dans l'optimisation de ses opérations que dans la gestion du cycle de vie de ses produits.

Le partenariat entre l'écurie d'Enstone et Processia remonte à l'époque du Renault F1 Team puisque leur premier accord de partenariat à 2005, année du sacre de Fernando Alonso. Au terme du contrat actuel, fin 2015, les deux entreprises auront donc collaboré pendant près d'une décennie, une éternité à l'échelle des développements nécessités lors d'une saison de F1.

Afin de montrer qu'il s'agit bien d'un accord de partenariat ayant des implications sur le fonctionnement de l'écurie, ce n'est pas Eric Boullier, le directeur général de Lotus, qui s'exprime mais son directeur technique, James Allison : "La réussite en Formule 1 dépend énormément de l’innovation. Chaque saison entraine une bataille de développement toujours plus intense que la précédente et le team qui sera le plus rapide à apporter en piste ces développements aura un avantage. De plus, comme la discipline entre dans une époque de contrôle des coûts de plus en plus stricte, l’innovation prend une valeur d’autant plus grande parce qu’elle permet une plus grande quantité de travail pour un moindre coût. Processia nous aide dans notre lutte sur ce front méconnu mais extrêmement important en fournissant des innovations sur un large éventail de nos processus, ce qui nous offre plus de rapidité et d’efficacité dans le passage de nos concepts à la piste."

La raison de ce parternariat pour Processia est donc bien de montrer son expertise dans son secteur d'activités, ce qui explique pourquoi elle n'apparait pas sur les supports de communication habituels (monoplaces, combinaisons) d'une écurie de F1. Vincent Fraser, Directeur général de Processia, explique ainsi la stratégie de son entreprise : “Nous sommes fiers de prolonger notre partenariat à long terme avec Lotus F1 Team. Cela démontre la capacité de Processia à soutenir et intégrer des processus complexes de conception, de fabrication et d’ingénierie de pointe dans les plus difficiles environnements pour la gestion du cycle de vie des produits. En améliorant les flux de PLM, la gestion des changement dans l’ingénierie et la communication dans toute l’entreprise, nous visons un gain d’efficacité de 15% dans les départements du design et de la fabrication, à même d’offrir un fantastique bénéfice à Lotus F1 Team.

Quant à Microsoft, l'intérêt de la collaboration avec Lotus est double : à la fois prouver l'efficacité de ses méthodes de travail et de ses logiciels mais également s'exposer auprès de l'audience mondiale de la F1. Si la firme de Redmond a entamé un contrat de trois ans l'an passé, elle a déjà choisi d'aller au-delà en prolongeant de deux années supplémentaires, soit une fin théorique à la fin 2016.

Christian Pedersen, le directeur de Microsoft Dynamics ERP Produit Marketing, expose donc cette double valorisation aux yeux de son entreprise : "En tant que partenaire officiel de la transformation du travail de Lotus F1 Team en 2012, nous avons été témoins de moments exaltants. Cela aussi bien à l’usine, où l’implantation de la phase un de l’opération lancée par Microsoft Dynamics et Lotus F1 Team a été réalisée en un temps record, que sur la piste où les résultats et l’exposition ont dépassé nos attentes. Nous pouvons dire haut et fort que ce partenariat avec Lotus F1 Team offre la meilleure démonstration à nos clients actuels et futurs. Nous sommes enthousiastes à l’idée de renforcer nos liens et impatients de voir la concrétisation de ce dur labeur à travers des résultats encore meilleurs en 2013.”

C'est pourquoi son logo va continuer à être visible sur les monoplaces et combinaisons de Kimi Raikkonen et de Romain Grosjean. Cependant, Microsoft ne dispose pas d'un emplacement de choix puisqu'il est situé sur l'intérieur des supports de l'aileron arrière, naturellement moins visible que l'extérieur du même aileron. L'an dernier, il bénéficiait d'un emplacement encore plus en vue étant donné qu''il était présent sur la carrosserie à proximité de la tête des pilotes.

Lotus aurait-elle besoin de faire de la place sur sa carrosserie afin de laisser la place à un sponsor-titre dont on nous annonce l'arrivée depuis le mois de novembre ?

Publié dans Lotus, Sponsors, Microsoft, Processia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article