Lotus fête son 500ème Grand-Prix

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus---500-races.JPGLors du Grand-Prix de Turquie, Ferrari arborait un grand sticker "800 Grand-Prix" pour bien montrer qu'elle était l'écurie la plus ancienne en Formule 1. Accessoirement, cela avait permis de meubler l'espace laissé vide après la polémique sur le code-barre publicitaire de Marlboro. Aujourd'hui, c'est au tour de Lotus de mettre en avant sa riche histoire en affichant sur son capot moteur "500 races".

Depuis sa resurrection lors de l'intersaison passée, l'écurie malaisienne a résolument décidé de se mettre dans la droite lignée du riche héritage historique dont elle dispose. Elle a ainsi repris les couleurs originelles de l'écurie de Colin Chapman alors que le constructeur de véhicules de série n'est pas lié directement à l'écurie dont les fonds sont principalement malaisiens.

Pourtant, Lotus est bel et bien la 4ème écurie avec le plus d'expérience, derrière Ferrari, McLaren et Williams. Pour fêter cette nouvelle étape, Lotus a fait venir le fils du mythique fondateur de l'écurie, Clive : "Bien sur, le 500ème Grand-Prix pour la marque Lotus est une étape importante et il est très gentil de la part de Lotus Racing d'avoir pensé à avoir inviter ma mère à y assister. Après tout, Hazel Chapman est la personne la plus liée à l'histoire de Team Lotus. Même si elle a voulu venir, elle a été obligée de décliner et je suis donc le représentant de l'héritage Classic Team Lotus et l'héritage de mon père."

Le week-end dernier, Lotus avait commencé à célébrer l'événement avec le festival Classic Team Lotus de Snetterton, qui a rassemblé les 35 monoplaces de Formule 1 griffées de la marque Lotus. La T127 de cette année était donc présente aux côtés de la T12, qui lança la carrière de la marque en 1956. Autre petit signe amusant de ces célébrations, la zone d'accueil de Lotus dans les paddocks va proposer chaque jour un menu avec les plats préférés des légendes de Lotus, dont ceux de Colin Chapman et de Stirling Moss.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article