Lotus aidé par Air Asia

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus - Tony Fernandes (2)Cela aura été la grande inquiétude dès que Jenson Button a remporté le Grand-Prix de Chine : comment allons-nous rentrer en Europe ? L'éruption du volcan islandais et les projections de cendres qui allaient avec ont bloqué tout le ciel européen alors que les écuries de Formule 1 s'apprêtaient à rentrer à leur base après les quatre premières épreuves passées en Asie.

Les logisticiens de toutes les écuries ont alors déployé tous leurs talents pour trouver des solutions de retour. Alors que certains ont multiplié les sauts de puce d'aéroports en aéroports jusque dans le sud de l'Europe avant de rentrer en train (voire en voiture), d'autres ont préféré rester sur place ou en ont profité pour prendre une semaine de vacances bien méritée. Certains en ont même tiré parti pour réaliser un vieux rêve : rentrer en Europe grâce à l'Orient Express, qui s'est alors trouvé pris d'assaut.

Mais pour Lotus, la solution a été beaucoup plus simple. L'écurie malaisienne a alors apprécié d'être dirigée par Tony Fernandes, qui détient également la compagnie aérienne Air Asia. Ils ont été les premiers à quitter Shanghai en direction de leur "port d'attache", à savoir Kuala Lampur, dès le lundi soir. Les 55 membres de l'écurie ainsi qu'un certain nombre de responsables de chez Cosworth (le motoriste de l'écurie), de journalistes et de photographes ont donc pu y attendre sereinement que le ciel européen soit de nouveau ouvert.

Tony Fernandes en a donc profité pour tirer des louanges tant à son écurie qu'à sa compagnie aérienne : "Je suis ravi que tout le monde ait pu rentrer sain et sauf  à Norfolk. Tout le personnel d'Air Asia à Kuala Lampur a travaillé extrêmement  dur pour que nous puissions prendre le premier vol car avec le timing extrêmement serré entre maintenant et le départ pour Barcelone, il est vital que nous puissions être à la maison le plus tôt possible. Nous étions tout à fait prêt  pour le voyage de retour et lorsque j'ai fait visité l'Air Asia Academy de Sepang à l'équipe jeudi, je leur ai montré les simulateurs où les pilotes ont subi un entraînement rigoureux pour voler à travers le nuage volcanique. Les temps difficiles produisent des résultats fantastiques et l'équipe a été encore plus soudée à travers ces temps difficiles, tant en interne qu'avec l'équipe d'Air Asia qui les a fait rentrer. Ils savaient qu'ils étaient dans de bonnes mains et c'est génial que nous puissions être rentrés avant la plupart du reste de la grille."

C'est sur que ce n'est pas en course sur la piste que les monoplaces de Jarno Trulli et d'Heikki Kovalainen dominent les débats. Le communiqué de presse de l'écurie ne dit pas si Air Asia a apporté un tel soutien à Williams, dont elle est également l'un des sponsors.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article