Lopez devient le premier pilote d'USF1

Publié le par Matthieu Piccon

USF1---Peter-Windsor--Cristina-Kirchner--Jose-Maria-Lopez.jpgOn commençait à déseperer : USF1 a enfin nommé son premier pilote. Et pour ce faire, l'écurie américaine a organisé une conférence de presse à la Casa Rosada, la résidence officielle de la Présidente de la République argentine pour célébrer la signature du pilote argentin Jose-Maria Lopez.

Cela montre le soutien sur lequel le pilote de 26 ans peut compter dans son pays natal, comme le reconnait Peter Windsor, le vice-président de l'écurie : "Ce qui montre le plus son caractère est la manière dont il a surmonté la déception de ne pas courir pour Renault après avoir fait des essais en F1 pendant trois saisons pour eux. Au lieu de s'apitoyer sur son sort, il est retourné en Argentine et a totalement dominé la scène locale en gagnant 38 courses et trois championnats. Il est devenu une star et, en retour, la nation argentine, un pays où la F1 n'est devancée que par le foot, le soutient."

Soutien du gouvernement argentin

Et comme souvent en sports automobiles de haut de niveau, ce soutien est d'ordre financier puisque la présidente argentine a révélé que le pays allait soutenir son protégé à hauteur de deux millions de dollars pour la saison à venir. Cela vient en complément des huit millions déjà reçus de différentes sources, dont  de You Tube. Chad Hurley, le fondateur et le PDG du site de vidéos, est ainsi investi dans la recherche de sponsors complémentaires.

Le pilote argentin a déjà une solide expérience en F1 puisqu'il a réalisé 6.000 kilomètres pour le Renault F1 Team. Mais auparavant, il a commencé par le karting dès l'âge de 7 ans. Il a gagné le championnat italien 2002 de Formule Renault (où il battit Robert Kubica, qui a rejoint Renault cette saison) avant de remporter le championnat européen la saison suivante. Les trois saisons suivantes (une en F3000 et deux en GP2), il connut moins de succès mais devint le troisième pilote de l'écurie française. S'étant vu barrer la route de la dernière marche en 2007 par Giancarlo Fisichella et Heikki Kovalainen, il décida de retourner chez lui avec le succès que l'on connait. Mais tous ces succès n'ont pas eu lieu en monoplace puisqu'il s'est aligné dans le championnat de Grand Tourisme. Il lui faudra donc retrouver les automatismes de la monoplace au plus vite.

Mais à sept semaines seulement du début de la saison, nous n'avons toujours pas de date officielle de dévoilement de la Type 1, la première monoplace de l'écurie basée à Charlotte. Dans ce laps de temps, il faudra également faire signer un pilote pour seconder Jose-Maria Lopez. Celui-ci a toutefois peu de chance, au moins en 2010, de faire aussi bien que son compatriote Juan-Manuel Fangio (5 titres de champion du monde).

Publié dans USF1, Jose-Maria Lopez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article