Lewis Hamilton en opération marketing à Kyalami

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren---Lewis-Hamilton.jpgAlors que la plupart des écuries et personnels du Formula One Circus sont bloqués à Shanghai à cause de l'éruption volcanique en Islande et de la fermeture du ciel européen qui en résulte, Lewis Hamilton a préféré aller jusqu'en Afrique du Sud pour participer à une opération de communication pour la filiale locale de Vodafone, Vodacom.

Evidemment, les voitures ne sont jamais loin et le champion du monde 2008 s'est vu proposer un challenge quelque peu original : parcourir le circuit de Kyalami, qui a accueilli le Grand-Prix d'Afrique du Sud entre 1967 et 1985, en moins de temps qu'il faut pour envoyer 5,4 GB de données (soit l'équivalent de cinq films entiers) entre la banlieue Midrand et la ville de Sandton, éloignée de 15 kilomètres. Pour ce faire, il était doté, comme il se doit, d'une Mercedes-Benz AMG C63 et non de sa MP4-25, toujours bloquée en Chine.

Mais pour rendre le défi encore plus intéressant pour les fans locaux, l'opérateur téléphonique, dont le slogan est "Do business at light speed" (Faites des affaires à la vitesse de la lumière), a mis en place un site internet dédié où les fans pouvaient mettre en ligne une photo et/ou un message personnel à l'adresse du jeune pilote britannique. Bien sur, il fallait qu'ils laissent leur adresse e-mail pour pouvoir laisser leur message, ce qui a permis à Vodacom et certainement à McLaren aussi d'augmenter sensiblement sa base de données dédiée. L'avantage est que ces nouvelles adresses peuvent être qualifiées et les intéressés recevront certainement d'autres offres liées à la Formule 1 et au service proposé par Vodacom.

Lorsqu'on lit le communiqué de presse de McLaren, on se doute qu'il n'a pas rempli son objectif, ce qui permet de valoriser encore plus le réseau haut débit de l'opérateur : "Je n'ai jamais conduit avant à Kyalami mais c'est un super circuit avec beaucoup de virages techniques. J'ai beaucoup apprécié apprendre le tracé. Après quelques tentatives, j'étais proche du temps calculé et mon meilleur tour a été de 120 secondes. Comme Metro E (le service mis en valeur par l'opération), la Formule 1 cherche toujours à améliorer sa technologie et la performance. Peut-être que si j'avais eu ma voiture de Formule 1 le résultat aurait été différent." L'intérêt aurait alors été moindre pour l'opérateur...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article