Lewis Hamilton choisit Simon Fuller comme agent

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren - Lewis HamiltonDeux semaines avant le début de la saison 2010, Lewis Hamilton avait décidé de se passer des services de son père comme agent. Il avait alors décidé de prendre directement en main les négociations de ses différents contrats. Mais devant la tâche, il a préféré s'attacher les services d'une pointure du secteur, Simon Fuller.

S'il aura pris son temps pour évaluer les différentes options se présentant à lui (l'agence IMG, qui s'occupe de Roger Federer ou de Tiger Woods), il aura donc confié son destin à la structure de Simon Fuller, XIX Entertainment. Certes, celui-ci est davantage spécialisé dans l'industrie musicale et télévisuelle (il est à l'origine de la célèbre franchise "Idol") mais cela ne l'empêche pas de gérer les carrières de sportifs britanniques de renom, comme David Beckham ou Andy Murray.

De plus, le champion du monde 2008 n'a jamais caché ses aspirations pour la chanson et le cinéma et il est en relation avec la Pussycat Doll Nicole Scherzinger. L'ensemble de ces éléments l'auraient donc convaincu qu'il s'agit du meilleur choix pour lui, tant pour sa carrière actuelle que pour le long terme.

Du côté de chez McLaren, il ne s'agit pas forcément d'une excellente nouvelle puisque Simon Fuller pourrait aider son nouveu poulain à négocier un contrat avec une autre écurie si l'écurie de Woking devait ne pas lui fournir une monoplace capable de l'emporter. Pourtant, Martin Whitmarsh se veut confiant : "Lewis fait partie de la famille McLaren depuis qu'il est enfant lorsqu'il nous a été présenté par son père, qui a tant fait pour favoriser la carrière de son fils en le conduisant du karting à la Formule Un. Néanmoins, il est gratifiant de voir Lewis ouvrir ce nouveau chapitre de sa carrière. Chez McLaren, nous allons l'accompagner dans son voyage, tant sur et en dehors de la piste, en travaillant en relation étroite avec Simon et son équipe."

A l'inverse, Sebastian Vettel préfère toujours gérer lui-même ses opérations financières, ce qui ne l'empêche pas d'avoir demandé et obtenu une significative augmentation salariale chez Red Bull tout en décrochant des sponsors personnels.

Commenter cet article