Les écuries d'accord pour continuer les réductions des coûts

Publié le par Matthieu Piccon

Camions-ecuries-F1.JPGLa Formule 1 serait-elle sur la voie de la raison ? En tout cas, les écuries semblent avoir enterinées l'idée qu'une course folle aux dépenses n'était pas tenable sur le long terme. C'est pourquoi elles ont décidé d'étendre le RRA (Resource Restriction Agreement ou accord sur la limitation des budgets) jusqu'à la finde la saison 2017.

La Formule 1 voulue par Max Mosley, l'ancien président de la FIA, devait réduire ses dépenses pour être plus abordable pour les écuries indépendantes. Afin de réduire le pouvoir politique des constructeurs qui se sont engagés massivement dans les années 1990, Mosley voulait soutenir les écuries comme Williams, Sauber ou Force India. Il avait alors lancé l'idée d'un budget limité à 50 millions de dollars par saison, ce qui ne pouvait faire qu'hurler des écuries telles que Ferrari ou McLaren, qui dépassent allégrement les 300 à 400 millions annuels.

Cela avait conduit à une guerre entre les deux camps, au point que la Scuderia Ferrari avait pris la tête de la lutte en annonçant qu'elle était prête à lancer un championnat parallèle. Elle avait reçu le soutien de Renault, alors toujours dirigé par le flamboyant Flavio Briatore. La dispute était allée si loin qu'en mai dernier, l'écurie italienne était allée jusqu'à déposer plainte contre la FIA auprès de la justice française mais avait été déboutée.

Finalement, un accord avait été trouvé au sein de la FOTA sous la forme du RRA. Mais dans l'expectative de l'avenir politique (Max Mosley avait alors accepté de se retirer) et du nombre d'écuries réellement présentes (à l'époque, USF1 faisait encore partie de la liste officielle de la FIA), les écuries ne s'étaient engager à limiter leurs dépenses que sur la seule saison 2010.

L'accord signé dimanche soir dans le paddock de Singapour a pour but d'étendre cet accord sur une plus longue période afin de donner une visibilité de plus long terme aux différentes écuries. Ces règles concerneront donc les écuries qui souhaiteraient faire leur entrée à l'issue du prochain appel d'offres que lancera la FIA pour une entrée à partir de 2013.

Eric Boullier, le team manager de Renault, s'est félicité de cette signature auprès de nos confrères d'Autosport : "Je suis vraiment ravi que nous l'ayons fait parce que c'est un succès pour la FOTA et à la fin nous avons pu signer quelque chose au lieu que ces réunions ne soient qu'un forum. La décision prise l'année dernière a peut-être été prise dans un contexte particulier où les constructeurs menaçaient de s'en aller pour former un championnat parallèle. L'ancienne version du RRA aurait même pu faire du mal au sport en étant trop radical et j'étais en faveur de l'infléchir un peu et de l'étendre. Pourquoi ne le serais-je pas ? Nous savons que nous devons entrer dans une période de transition."

Publié dans FIA-FOTA-GPDA, RRA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article