Le Nürburgring est menacé au-delà de 2011

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull - drapeaux allemand, F1Depuis 2008, il y a alternance tous les ans pour le Grand-Prix d'Allemagne entre le circuit d'Hockenheim et celui du Nürburgring. Si le plan initial devait aller jusqu'en 2017, la nouvelle coalition à la tête du Land de Rhénanie-Palatinat veut arrêter les frais dès cette année.

Depuis avril, les Verts font savoir qu'ils s'opposent aux 20 millions d'euros versés à chaque course à Bernie Ecclestone. Mais cette fois-ci, la menace se fait encore davantage précise puisque Eveline Lemke, la ministre de l'Economie du Land, a déclaré à l'Handelsblatt : "D'ici 2016, il y exactement un seul Grand Prix de Formule 1 subventionné financièrement par le Land et il s'agit de 2011. Et c'est tout. Après, le robinet des subventions sera fermé pour la Formule 1."

Le journal économique allemand précise ainsi que le déficit cumulé depuis 2003 atteint la modique somme de 55 millions d'euros qui sont à 90% à la charge du Land puisqu'il s'agit de sa participation au sein de Nürburgring GmbH, l'entreprise responsable du circuit. Pour l'édition 2011, qui se déroule ce week-end, le gouvernement d'alliance entre les sociaux-démocrates et les Verts a budgété 13,5 millions d'euros, en tant qu'aide structurelle à l'enfer vert.

Mais pour les Verts, ce seront les derniers millions de subventions publiques qui seront accordées pour accueillir une course de F1 : "Dans notre contrat de coalition, il a été clairement déclaré que les subventions devaient être réduites. Nous ne nous laisserons pas faire. Le Land ne peut pas mettre plus d'argent. Le couvercle a été mis et l'avenir n'est pas au Nürburgring."

Cette déclaration est d'autant plus à prendre au sérieux que seul Hockenheim a un contrat au-delà de 2011 puisque le circuit du Bade-Wurtemberg est assuré d'accueillir les éditions 2012, 2014, 2016 et 2018 du Grand-Prix d'Allemagne alors que le Nürburgring ne dispose d'aucun contrat pour les épreuves à venir. Un monument des sports automobiles est donc clairement menacé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article