Le Nürburgring est à vendre

Publié le par Matthieu Piccon

Red-Bull---Nurburgring.jpgEn difficultés financières depuis des années, le Nürburgring va être mis en vente par ses propriétaires actuels. A l'heure actuelle, cela ne remet pas en cause la tenue du Grand Prix de F1 prévu en juillet prochain.

L'annonce du lancement du processus de vente a été faite ce matin par le cabinet d'avocats Lieser, qui est en charge du dossier de restructuration du complexe allemand. Celui-ci est actuellement criblé de dettes à cause des gros projets de développements, qui ont conduit à la construction d'un parc d'attractions, d'un complexe hôtelier et d'un centre de conférences, qui se sont ajoutés à la Nordschleife et au circuit désormais utilisé pour les Grand Prix de Formule 1.

Depuis le 1er novembre 2012, le tribunal municipal de Bad Neuenahr-Ahrweiler a mis sous administration les actifs des trois entreprises Nürburgring GmbH, Motorsport Resort Nürburgring GmbH et Congress-und Motorsport Hotel Nürburgring GmbH. La conséquence est que les autorités locales recherchent donc désormais de nouveaux investisseurs capables d'apporter les fonds nécessaires au redécollage de l'Enfer vert puisque la nouvelle coalition SPD - Verts du Land ne souhaite plus investir ses propres fonds dans le projet. Cela tranche donc nettement avec la décision de son prédecesseur, qui avait apporté une garantie publique à un prêt de 330 millions d'euros contracté par Nürburgring GmbH.

Cette aide publique avait attiré l'attention de la Commission européenne, qui a alors lancé une enquête sur la légalité de ce soutien public à une entreprise de droit privé :  "De nouvelles mesures de soutien public en faveur des sociétés qui exploitent le circuit et le parc de loisirs du Nürburgring en Allemagne ont été décidées le 15 mai 2012 et partiellement mises en œuvre afin d’éviter la faillite immédiate de ces sociétés. Ces mesures consistent en un rééchelonnement des intérêts dus sur des prêts accordés précédemment, une subordination des créances et, éventuellement, un prêt d’actionnaire supplémentaire afin de maintenir les sociétés en activité pendant six mois. Durant cette période, un plan de restructuration ou de liquidation sera établi. La Commission considère que ces mesures supplémentaires sont étroitement liées aux autres mesures d’aide sur lesquelles elle enquête depuis mars 2012 en raison de doutes quant au fait qu’elles aient été accordées aux conditions du marché."

Cette enquête a nécessairement un impact sur la valorisation des actifs. Les avocats en charge du dossier assurent donc que la Commission européenne sera pleinement intégrée au processus de vente afin d'assurer le ou les futurs investisseurs qu'ils n'auront pas à rembourser les aides publiques reçues au fil des années. Jens Lieser a ainsi déclaré : "Nous allons remplir l'intégralité de nos responsabilités et allons établir le processus de vente en consultant la Commission européenne afin d'assurer le respect de la loi pour le futur investisseur. La fiabilité du planning et les certitudes légales sont la base pour les investisseurs ainsi que pour les organisateurs d'événements et les clients du Nürburgring."

Néanmoins, les responsables de ce projet ont d'ores et déjà annoncés que cette vente n'aurait aucun impact sur la saison 2013 puisque tous les événements prévus se tiendront bien. Il n'y a donc pas de risque que le calendrier de la F1 perde une nouvelle course en 2013, après celle du New Jersey. Par contre, c'est bien le principe de l'alternance avec Hockenheim qui pourrait être remis en cause. Mais tant que Sebastian Vettel sera l'un des pilotes de pointe et que Mercedes sera toujours largement présent en F1, il y a très peu de chance que l'Allemagne perde son épreuve nationale.

Si les investisseurs peuvent acheter tout ou partie du complexe, les responsables attendent récolter au moins 120 millions d'euros au total.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article