Le Mexique pourrait faire son retour en F1

Publié le par Matthieu Piccon

Sauber---Roadshow-Guadalajara.JPGSergio Perez, en étant nommé chez Sauber, a permis au Mexique de faire son retour sur la carte de la F1 après avoir accueilli son dernier Grand-Prix en 1992.

Cela aiguise les appétits commerciaux alors que le retour des Etats-Unis est déjà prévu pour l'an prochain. Ainsi Jean Todt affirme ainsi qu'il est possible que le Mexique ait de nouveau un Grand-Prix.

Le président de la FIA a ainsi déclaré à l'agence Reuters que "aujourd'hui, le Mexique a une économie solide et je suis convaincu que ce sera possible dans le futur. Nous savons que la course automobile est chère. Il y a une série de critères qui doivent être respectés pour cet événement, le plus important étant la sécurité."

La sécurité comprend, bien entendu, la sécurité des infrastructures du circuit en lui-même mais également la situation dans le pays. Ainsi la F1 a préféré ne pas se rendre à Bahrain en mars dernier en raison des troubles politiques qui agitaient alors le pays. Or le Mexique est actuellement la scène d'une intense guerre entre narco-trafiquants et l'armée mexicaine, ce qui pourrait remettre en cause l'éventualité d'une épreuve sur le sol mexicain.

Toutefois, si ces contraintes finissaient par être levées, deux solutions pourraient être privilégiées pour accueillir la F1. La solution la plus évidente serait le circuit Hermanos Rodriguez, qui a accueilli l'intégralité des 15 épreuves mexicaines disputées entre 1963 et 1970, puis entre 1986 et 1992, de Mexico. Mais il faut rappeler que le pays avait perdu son Grand-Prix en 1970 pour ne pas avoir été en mesure de controler la foule... Si un pilote mexicain venait à remporter une course ou, au moins, se battre aux avant-postes, la situation pourrait donc nécessiter des infrastructures de sécurité très importante. Surtout qu'il s'agit d'une éventualité tout à fait vraisemblable si Sergio Perez venait à rejoindre Ferrari, lui qui fait déjà partie de la Ferrari Driver Academy...

L'autre alternative serait également liée au jeune pilote puisque sa ville natale de Guadalajara pourrait présenter un cadre tout à fait au goût de Bernie Ecclestone. Mais cela signifierait l'addition d'un nouveau circuit urbain, tendance de plus en plus forte ces dernières années comme le montrent les circuits de Valence ou de Singapour... La ville a, en tout cas, déjà accueilli un roadshow de l'écurie suisse afin de célébrer la nomination en tant que titulaire de Sergio Perez.

Si une telle épreuve devait être montée, elle trouverait certainement un soutien de poids de la part de Carlos Slim Domit, le fils de Carlos Slim, l'homme le plus riche du monde. En effet, celui-ci est PDG de Telmex, le principal opérateur téléphonique du pays, qui est très présent en F1 (chez Sauber), en GP2 et en Nascar mexicaine. De plus, Carlos Slim Domit est membre de la FIA et travaille en étroite collaboration avec l'entreprise CIE, qui détient le circuit Hermanos Rodriguez...

Mais à l'heure actuelle, les fans mexicains de F1 et de Sergio Perez devront se contenter d'Austin, qui se situe très près de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. La population hispanique, très présente dans le Sud-Ouest des Etats-Unis, ne manquera donc pas se masser autour du circuit de la capitale du Texas pour soutenir son jeune protégé.

Publié dans Circuits, Mexique, Sergio Perez

Commenter cet article