La technologie Williams dans l'Audi R18 e-tron quattro

Publié le par Matthieu Piccon

Audi---Audi-R18-e-tron-quattro.jpgAlors qu'Audi a décidé d'imiter Toyota en alignant deux voitures hybrides lors des prochaines 24 heures du Mans, le constructeur allemand va utiliser la technologie développée par Williams Hybrid Power pour son système de stockage de l'énergie électrique.

Cette décision est stratégique pour la firme aux anneaux car elle entend être la première à s'imposer au Mans avec une voiture hybride, après avoir déjà réalisé cette performance avec un moteur diesel. Contrairement à Toyota, qui associe un moteur essence à son moteur électrique, Audi a décidé de conserver la technologie diesel pour sa nouvelle voiture.

Il s'agit donc du deuxième partenariat mis en place par Williams Hybrid Power avec une marque du groupe Volkswagen puisque son système de récupération d'énergie est déjà présent au sein des Porsche GT3 R Hybrid de compétition. Pour cette nouvelle association, le programme de développement aura été très court puisqu'il n'a débuté qu'en février 2010, comme le reconnait Martin Mühlmeier, le responsable de la technologie chez Audi sport : "C'est un cycle relativement court pour une technologie qui n'a jamais été testé en sports automobiles et qui n'existe pas encore en production. Le challenge est donc très important."

Audi limite toutefois les risques de déception lors de la prochaine épreuve dans la Sarthe et lors du nouveau championnat d'endurance puisqu'il a décidé de construire une voiture identique, l'une avec et l'autre sans le système hybride. Cette stratégie s'intègre pleinement à ce qu'entreprend Audi pour ses véhicules de route, comme l'explique Wolfgang Ulrich, le directeur de la compétion d'Audi : "Le moteur TDI inventé par Audi est toujours le plus efficace au monde. Nous sommes convaincus que le TDI a encore plus de potentiel. C'est pourquoi Audi supporte non seulement l'hybride dans les sports automobiles ainsi qu'en production mais, en parallèle, approfondit les développements sur les moteurs conventionnels."

C'est néanmoins un grand signe de reconnaissance de confier une technologie aussi clé à un prestataire extérieur, eut-il un palmarès aussi impressionnant que celui de Williams en F1. La structure mise en place par l'écurie a ainsi pour but de multiplier les partenariats avec d'autres catégories en sports automobiles mais également dans les applications de tous les jours. Cette démarche est ainsi expliquée par Ian Foley, son directeur général : "Etre choisi comme fournisseur par Audi, la marque qui a connu le plus de succès dans l'histoire récente du Mans, est un signe des progrès effectués par Williams Hybrid Power au cours de cette relative courte existence. Audi a gagné 10 fois les 24 heures du Mans depuis 2000 et nous sommes incroyablement fiers et honorés d'avoir été choisis pour travailler avec eux et d'avoir notre dur labeur et technologie reconnus de la sorte. Une telle application dans les sports automobiles de haut niveau représente le terrain d'essais ultime pour notre technologie de volant d'inertie électrique. Cette même technologie peut être utilisée dans des applications de tous les jours pour économiser du carburant et réduire les émissions, comme, par exemple, pour les bus urbains, qui ont également besoin de beaucoup d'énergie pendant de courtes périodes de temps."

Ce dernier exemple n'est pas un hasard puisque Williams a mis en place un partenariat avec les taxis et bus du Qatar (où elle dispose d'un centre de développement technique) pour en réduire l'impact environnemental grâce à la formation de l'éco-conduite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article