La licence de Spa est renouvelée

Publié le par Matthieu Piccon

Brawn GP - Entrée gradinsL'épée de Damoclès semble s'éloigner de Spa-Francorchamps. En effet, suite à la mobilisation de près de 35.000 signataires de la pétition pour le soutien au circuit, Philippe Henry, le ministre des transports wallon, a signé un nouveau décret accordant à Spa-Francorchamps sa licence de circuit automobile, valable jusqu'en mars 2011. Cela permet d'assurer la présence du circuit belge au calendrier 2010 de Formule 1.

Comme en France, le circuit était menacé par les riverains. Mais contrairement aux fondamentalistes écologistes français qui refusent tout projet de circuit de Formule 1 en région parisienne (ce qui empêche de facto la France d'être présente au championnat du monde) pour des raisons de pollution éventuelle de nappes phréatiques (il est vrai que les courses automobiles se disputent en sous-sol...), les opposants belges sont davantage motivés par... leur quiétude !

Ainsi ils se plaignaient de la pollution sonore provoquée par les courses automobiles qui se déroulent sur le circuit, situé en plein milieu de la forêt des Ardennes. Afin de satisfaire les différentes parties, le ministre a décidé que deux week-end estivaux devraient être totalement exemptés de course. Une entreprise indépendante a également été missionnée pour auditer la pollution sonore provoquée par les voitures de compétition sur le circuit.

En attendant, Spa-Francorchamps restera un des piliers de l'économie locale. Et oui, les courses automobiles ne sont pas que des investissements inutiles : elles peuvent également être la source de revenus non négligeables pour les zones qui les accueillent ! De là à ce que ce message soit entendu en France...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article