La FIA lance son appel d'offre pour 2011

Publié le par Matthieu Piccon

Ferrari - toutes les équipesIl ne faut jamais rester sur un échec. Ce dicton est d'autant plus vrai dans la compétition automobile. C'est la raison pour laquelle la FIA a annoncé aujourd'hui qu'elle lançait officiellement son appel d'offre pour les écuries présentes sur la grille de Formule 1 en 2011.

Après le fiasco de la sélection 2010, espérons que Jean Todt et ses hommes seront capables de prouver que la Formule 1 reste le summum du sport automobile mondial en choisissant des écuries qui seront capables de s'aligner dès la première course.

Cette année, la Fédération Internationale a décidé de renforcer ses critères de sélection pour atteindre un plateau de 13 écuries dès la première course. L'objectif est que les nouvelles structures aient déjà une expérience en sport automobile et aient les capacités humaines, financières et techniques pour construire des monoplaces dans le rythme des écuries déjà présentes. Afin de s'assurer du sérieux de ces structures, elles devront s'engager d'être présentes en 2011 mais également en 2012 et devront verser une caution de 1.000$ (somme qui paraît très faible quand on voit les budgets des écuries...).

Les candidats ont jusqu'au 15 avril pour faire connaître leur volonté d'être présents, sachant que les écuries actuellement présentes seront forcément priviligiées. Le tout étant qu'elles soient en mesure de continuer leurs investissements ou que les résultats ne soient pas trop calamiteux. Lorsque l'on se rappelle que les deux monoplaces de HRT étaient à 12 secondes au tour en qualifications, on peut se demander si l'écurie espagnole sera encore présente la saison prochaine...

Une première liste devrait être diffusée en juillet prochain, à laquelle sera adjointe une ou plusieurs équipes de réserve capables de prendre le relais d'une écurie qui ferait défaut. La FIA ne veut pas d'une "USF1 bis" et de se retrouver avec un plateau incomplet.

Publié dans FIA-FOTA-GPDA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article