La F1 va verser un dividende d'un milliard de dollars

Publié le par Matthieu Piccon

Paddock Magazine - Bernie Ecclestone, Donald-MackenzieLa F1 reste une "cash machine" pour ses actionnaires. Ainsi CVC Capital et ses associés ont décidé de lever un milliard de dollars liés à un refinancement de prêt, qui sera destiné  au versement de dividendes à destination des actionnaires.

Le programme qui serait mis en place constituerait à retarder la maturité d'un certain nombre de prêts contractés par le Formula One Group, qui devaient être initialement remboursés en 2013. La nouvelle maturité serait désormais de 2017, l'échéance supposée des nouveaux Accords Concorde en cours de négociation.

Cela signifie que les actionnaires ont décidé d'alourdir la dette de leur investissement puisqu'en février 2011, ils avaient remboursé par anticipation une large partie de la dette contractée pour le rachat de la F1.

Ils se donnent donc l'opportunité d'attendre encore cinq ans supplémentaires avant de prendre une décision quant à leur investissement. En effet, CVC veut certainement attendre que la succession de Bernie Ecclestone se clarifie, ce qui permettra d'accroitre la valeur du sport. Cela n'empêche pas non plus le fonds d'investissement de lancer une introduction en Bourse, projet qui devrait prendre au moins deux ou trois ans avant que cela ne se concrétise.

Cela montre une nouvelle fois que les écuries laissent les financiers s'octroyer la majorité des liquidités de la F1, sans que ceux-ci n'apportent une grande valeur ajoutée au fonctionnement du sport. Elles pourraient donc être beaucoup plus à l'aise financièrement si elles décidaient de s'unir durablement et d'investir conjointement pour racheter les parts de Formula One Group. Néanmoins, tant que Ferrari collaborera de manière si rapprochée avec la FOM, il y a très peu de chances qu'un tel accord puisse voir le jour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article