La Corée baisse ses prix pour attirer plus de spectateurs

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull - travaux tribunesLa première édition du Grand-Prix de Corée avait vu près de 170.000 spectateurs se massaient dans les tribunes. Mais la plupart avait assisté à la course gratuitement, les organisateurs ne voulant pas afficher aux caméras du monde entier des tribunes entièrement vides.

Pour 2011, les prix ont donc été baissés pour que les spectateurs soient davantage incités à payer pour assister à la course.

Le pays du Matin Calme est bien décidé à redorer son blason après une première édition pleine de controverses autour des retards dans les travaux, puis dans le manque d'organisation des infrastructures qui a poussé des milliers de spectateurs à être bloqués aux abords du circuit alors que la course avait déjà démarré.

Le prix le plus bas atteint désormais 77 dollars en lieu et place de 115 dollars l'an passé tandis que la moyenne des prix passe de 410 dollars à 280. Pour autant, cela n'est pas certain que cela attire beaucoup plus de spectateurs puisqu'il faut rappeler la situation géographique du circuit : la Corée entend faire de la région e Yeongam une région dédié à l'automobile, où le circuit permettrait de concentrer équipementiers et constructeurs automobiles. De même, le circuit doit permettre de lancer une nouvelle activité touristique importante dans cette région éloignée de Seoul.

Mais le pays n'en est qu'au début de ce programme. Les infrastructures, notamment hôtelières, ne sont pas encore à pleine capacité et on se rappelle les histoires plus ou moins saugrenues relayées par la presse mondiale. Une fois le programme de construction terminée, l'épreuve s'imposera alors certainement comme une des nouvelles références du plateau mais ce n'est pas encore le cas.

Les organisateurs en sont bien conscients, comme le reconnait Park Joon-young, le nouvel responsable de l'organisation : "Cette année, nous allons essayer d'améliorer nos ventes de tickets, la publicités et d'autres secteurs de nos opérations. Je sais qu'il y a eu nombre de controverses à propos de la construction et des prix des tickets. Nous allons faire de notre mieux pour que les sports automobiles puissent se développer en tant qu'une part importante de notre tourisme de divertissement."

Publié dans Circuits, Corée du Sud, Yeongam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article