La Bulgarie veut arriver en 2012 avec une piste chauffée

Publié le par Matthieu Piccon

HRT---Bruno-Senna-et-drapeaux--2-.jpgLe mois dernier, nous vous annoncions que la Formule 1 avait provoqué un conflit diplomatique important entre la Bulgarie et Abu Dhabi puisque des investisseurs émiratis se seraient sentis floués par leurs interlocuteurs bulgares.

Nous pensions alors que le projet d'un circuit de Formule 1 dans ce pays en resterait là. Eh bien pas du tout puisque Bogdan Nikolov, le président de la fédération automobile nationale, a indiqué qu'il souhaitait être présent en Formule 1 dès 2012 !

Et comme à chaque fois qu'un nouveau pays arrive en Formule 1, la Bulgarie souhaite arriver avec une différenciation par rapport à ce qui se fait actuellement. Ainsi Singapour est arrivé avec une course disputée intégralement de nuit, Abu Dhabi a joué sur les deux tableaux avec une course qui débute de jour et qui finit de nuit. La Bulgarie souhaite innover en proposant une piste intégralement chauffée !

L'objectif est de permettre aux écuries de tester à loisir leurs pneumatiques à différentes températures. Cela permettrait de rendre la piste indépendante des conditions climatiques extérieures : "Ce sera une première mondiale. Toutes les sociétés qui produisent des pneumatiques auront envie d'utiliser notre piste pour tester leurs produits. Notre piste ne dépendra pas des conditions atmosphériques et ils pourront tester leurs pneumatiques à différentes températures." L'intérêt serait alors que les infrastructures construites pour accueillir la Formule 1 et le Moto GP puissent servir tout au long de l'année et non quelques semaines par an.

Pour Bogdan Nikolov, si la Bulgarie parvenait à faire son entrée au calendrier, cela condamnerait les courses de Turquie et d'Hongrie : "S'il y a une course de Formule 1 à Sofia, il n'y aura plus de courses à l'Istambul Park et sur le Hungaroring. Nous serons le seul Grand-Prix en Europe centrale." La Turquie est d'ores et déjà sur la sellette auprès de Bernie Ecclestone de par une très faible affluence dans les tribunes. Mais il n'est pas sûr que les touristes se déplacent non plus en masse sur le circuit bulgare, qui doit être construit sur un ancien aérodrome militaire.

La Bulgarie espère que Bernie Ecclestone vienne signer le contrat lui permettant d'accéder au calendrier d'ici au 15 décembre prochain. Quand on voit qu'il a fallu plus de 10 ans de discussions avec la Russie pour aboutir à un accord, le chemin risque toutefois d'être un peu plus long que ça...

Publié dans Circuits, Bulgarie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article