L'Inde baisse ses prix pour 2013

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus---Inde.jpgAprès avoir perdu sa place pour 2014, l'Inde souhaite au moins avoir des tribunes remplies pour l'édition 2013. Pour ce faire, les organisateurs ont décidé de baisser drastiquement les prix des billets en tribune.

Les prix annoncés par les organisateurs vont laisser rêveurs les fans européens, notamment les milliers de Britanniques qui se rendent à leur épreuve nationale : les prix pour le troisième Grand Prix d'Inde commencent à 18 euros pour monter jusqu'à 260 euros. A titre de comparaison, le billet le moins cher pour Spa-Francorchamps s'élève à 130 euros.

Ces prix représentent donc une importante baisse par rapport à l'épreuve inaugurale, qui ne remonte qu'à 2011. En effet, elle atteint entre 50 et 60% du prix originel, selon la catégorie de tribune. Les organisateurs souhaitent donc clairement maximiser le nombre de téléspectateurs visibles sur les images de télévision alors qu'ils avaient subi une importante baisse de la fréquentation entre 2011 et 2012 : de 95.000 spectateurs, le Buddh Circuit est passé à seulement 65.000 l'an dernier.

Sameer Gaur, le PDG de Jaypee Sports International, le promoteur de l'épreuve, a ainsi déclaré : "Les fans de F1 ont donc désormais toutes les raisons de se réjouir puisque les billets pour la seule course ont été lancé en même temps que des billets pour tout le week-end afin d'attirer plus de spectateurs pour le jour de la course. Avec des billets parmi les moins chers du calendrier de F1, nous espérons mettre en place un nouveau week-end mémorable sur le Buddh International Circuit."

Le nombre de spectateurs est, en effet, essentiel à deux points de vue pour les organisateurs. La billetterie est la seule source de revenus laissée aux promoteurs par Bernie Ecclestone. Plus il y a de spectateurs payants, plus le promoteur peut amortir le coût de l'accueil de la F1. Avec une redevance annuelle de 40 millions de dollars, l'une des plus élevés du plateau, Jaypee Sports International doit faire face à un coût total estimé à 50 millions de dollars.

Mais avoir un grand nombre de spectateurs permet également de donner du poids dans les discussions pour un retour de la F1 puisque cela montre que l'Inde est véritablement un grand marché pour la F1, où il est essentiel d'être présent.

Publié dans Circuits, Inde, Buddh

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article