Karun Chandhok prend la place de Jarno Trulli en Allemagne

Publié le par Matthieu Piccon

Team-Lotus---Karun-Chandhok--Jarno-Trulli.jpgLe Grand-Prix d'Inde arrive à grand pas. A n'en pas douter, les écuries disposant d'un pilote indien feront tout pour les présenter sur la grille afin de séduire le marché local. Mais cela nécessite de les remettre dans le bain de la compétition. C'est pourquoi Team Lotus vient de demander à Jarno Trulli de laisser sa place à Karun Chandhok, à l'occasion du Grand-Prix d'Allemagne.

L'annonce a été faite dans le traditionnel email de présentation de l'épreuve à venir par Tony Fernandes en personne : "Un des principaux objectifs de Team Lotus est de fournir une échelle pour accéder au sommet des sports automobiles mondiaux pour des talents venant de partout dans le monde et nous avons respecter cette philosophie depuis le tout premier jour de l'équipe. Pour que la Formule 1 continue de se développer mondialement, nous devons continuer à créer de nouvelles opportunités pour des talents venant de partout d'atteindre le sommet et Team Lotus va continuer à faire de son mieux pour les soutenir. En tant que jeune pilote asiatique, Karun doit faire face à davantage d'obstacles pour atteindre ses objectifs que ses homologues des pays établis en Occident, tant en F1 qu'en dehors, et je suis très fier de lui donner cette chance grâce à son mérite personnel".

Pour autant, ce remplacement ne signifie pas que Jarno Trulli est poussé vers la sortie ou la retraite puisque Tony Fernandes affirme que les négociations pour prolonger son contrat sont en bonne voie : "Jarno a été extrêmement accomodant en laissant sa place pour la course et notre soutien envers lui est sans limite. Je suis ravi de confirmer que nous sommes en train de négocier une extension de son contrat avec nous et nous espérons pouvoir dévoiler les détails très rapiement. Il est un membre-clé de notre équipe et j'espère que nous serons en mesure de lui fournir, aussi tôt que possible, une voiture qui lui permette d'utiliser pleinement son immense talent."

Pourtant devoir céder la place avec beaucoup moins d'expérience que lui et qui n'a pas particulièrement impressioné lors de sa première saison en F1 chez HRT ne semble pas la meileure des manières de montrer à un employé que l'on compte vraiment sur lui. A moins que le statut de l'Italien s'apparente à celui qu'a pu avoir David Coulthard chez Red Bull à la fin de sa carrière : un conseiller et consultant pouvant donner son avis technique pour soutenir les pilotes titulaires et les ingénieurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article