Karun Chandhok ne disputera pas le Grand-Prix d'Inde

Publié le par Matthieu Piccon

Team Lotus - Karun Chandhok, Jarno TrulliSes espoirs ne se concrétiseront donc pas : Team Lotus a décidé de ne pas faire disputer le Grand-Prix d'Inde à Karun Chandhok. Tony Fernandes a préféré confirmer ses deux pilotes titulaires, Heikki Kovalainen et Jarno Trulli. Le pilote indien devra se contenter de la première séance d'essais du vendredi.

La confirmation est arrivée dans le communiqué de présentation du week-end par l'écurie. La première déclaration est celle de Karun Chandhok, qui ne cherche pas à cacher sa déception de ne pas imiter son compatriote Narain Karthikeyan chez HRT : "Je suis très excité de piloter sur le nouveau circuit international de Buddh lors de la première séance d'essais libres devant mes supporters, même si je suis évidemment déçu de ne pas faire la course de dimanche. J'accepte la décision de l'équipe de privilégier l'expérience et le talent qu'ils ont à leur disposition avec Jarno et Heikki."

L'écurie a ainsi privilégié de découvrir un nouveau circuit avec deux pilotes ayant des années d'expérience au plus haut niveau alors que le fait de gloire de Karun Chandhok reste d'avoir réussi la "performance" de se mettre dans le mur dès sa première sortie des stands de la première séance d'essais du premier Grand-Prix de la saison, en Australie. Son remplacement de Jarno Trulli n'avait pas non plus ébloui les spectateurs... : "C'est encore une jeune équipe, encore en croissance et je sais qu'ils font de leur mieux pour assurer leur avenue dans ce sport. Quelques fois, il faut prendre des décisions difficiles et dans ce cas, cela a surement été un choix très difficile mais j'ai cru comprendre que je n'étais pas en cause. Il s'agit de l'équipe et de tout ce que les 254 personnes font en piste et à l'usine pour construire l'avenir. Pour moi, je pense que j'ai grandi en tant que pilote dans et en dehors de la voiture avec mon rôle et j'ai hâte de faire ma part pour aider l'équipe à avoir de nouveau un bon week-end piste."

Par contre, Tony Fernandes a voulu ménager la chèvre et le chou puisqu'il a tout de même permis à son pilote de conduire lors de la première séance d'essais du vendredi afin de satisfaire ses nombreux fans et les médias locaux tout en préservant l'essentiel en course : "Il est absolument vital que nous gardions notre dixième place en 2011 afin de nous donner la plate-forme pour continuer à grandir. Malgré le fait que le niveau de performance de Karun n'ait cessé de s'élever chaque fois qu'il a conduit pour nous en 2011, nous avons jugé que c'était trop de pression à mettre sur Karun de conduire lors de sa première épreuve natioanle, gérer toutes les attentions qu'il aurait eu et être en mesure d'avoir le même niveau que nos pilotes habituels sur l'ensemble du week-end."

La réaction d'Heikki Kovalainen ne s'est pas fait attendre puisqu'il a communiqué sur son profil Twitter le message suivant : "L'équipe a pris sa décision en se basant sur la performance. A mon avis, ils ont pris la bonne décision. Tout le monde a une opinion et c'est la mienne." Cela pourrait laisser supposer que ça aurait été au Finlandais de laisser son baquet à l'Indien. Mais ses performances lors des derniers Grand-Prix (ainsi que son contrat) l'ont certainement largement aidé à être confirmer à son poste pour l'épreuve. Reste maintenant à savoir qui devra laisser son baquet pour les essais du vendredi...

A l'étage supérieur, Toro Rosso a préféré ne pas donner de temps de roulage à Jean-Eric Vergne en Inde afin que Jaime Alguersuari et Sébastien Buemi disposent du plus de temps de roulage possible. Mais les enjeux sont tout autre pour l'écurie italienne, qui vise la sixième place de Force India.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article