James Key remplace Willy Rampf chez Sauber

Publié le par Matthieu Piccon

Sauber---James-Key.JPGDécidément, il y a de l'agitation à tous les niveaux en cette intersaison. Alors que Campos Meta et USF1 se battent pour assurer leur place sur la grille, que Stefan GP aimerait les remplacer mais ne peut pas faire d'essais faute de pneumatiques, les autres écuries tâchent d'accumuler les kilomètres en essais privés pour améliorer la mise au point de leurs voitures.

Mais alors que Force India a annoncé hier qu'elle nommait Mark Smith en tant que directeur technique puisque James Key avait décidé de quitter l'équipe, on a appris quelle serait la nouvelle destination du jeune britannique : il s'agit de BMW Sauber, où il a été nommé au même poste. Il va prendre le relais de Willy Rampf, qui va assurer la transition jusqu'au 1er avril avant de partir à la retraite en Afrique du Sud : "Lorsque vous êtes directeur technique d'une écurie de Formule 1, le travail passe avant tout et le reste lui est subordonné. J'ai fait mon travail avec passion pendant dix ans mais maintenant il est temps de transmettre le témoin."

James Key, qui a passé 12 ans dans la structure Force India (depuis l'époque Jordan), a été séduit par les infrastructures dont l'équipe de Peter Sauber a hérité de l'ère BMW : "La première fois que j'ai vu les infrastructures d'Hinwill, j'ai réalisé tout de suite quelles opportunités s'ouvraient pour moi. La soufflerie, le supercalculateur, le parc de machines et l'expertise de l'équipe ont été extremement persuasifs. Il y a un fort potentiel chez Sauber et avec le monde de la F1 qui change tout le temps, je pense que l'équipe est très bien placée à l'heure actuelle."

Le choix de Peter Sauber s'est porté sur James Key car celui-ci est habitué à évoluer dans une structure privée, dont le budget n'est pas extensible : "Malgré son jeune âge, James a plus d'une décennie d'expertise en Formule 1, avec la voiture 2009 qui a été une vraie révélation (NDRL : une pole position, une seconde place en course et un meilleur tour en course). James vient d'une équipe privée et sait comment travailler avec un budget limité." De plus, cela fait près de cinq saisons qu'il occupe ce poste de directeur technique dans son équipe précédente, ce qui fait qu'il est rompu à toutes les subtilités du métier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article