Incertitudes autour de l'avenir d'HRT

Publié le par Matthieu Piccon

HRT - Jose Ramon CarabanteDepuis sa création il y a tout juste un an, HRT se bat pour sa survie. Aujourd'hui, il semblerait que l'écurie espagnole soit face à de graves difficultés puisqu'elle n'aurait non seulement ni châssis, ni pilotes mais pas d'usine, ni de sponsors pour 2011. Pourtant l'écurie réaffirme qu'elle n'est pas en vente...

Ainsi Jose Ramon Carabante, le propriétaire de l'équipe a démenti les hypothèses avancées par le journal As chez son concurrent El Mundo : "C'est juste difficile sur le plan économique à l’heure actuelle. Mais des temps meilleurs viendront. Nous sommes en négociation avec des partenaires (en tant qu'investisseurs ou en tant que sponsors) mais je n’ai jamais pensé à vendre. Je garderai toujours 51%."

Il ne fait pas mystère que les investisseurs potentiels sont à chercher du côté de la péninsule ibérique. C'était d'ailleurs la raison principale de l'arrivée de Joan Villalonga au capital de l'écurie : il devait ouvrir son volumineux carnet d'adresses à l'écurie : "Je ne vais pas nier que si quelqu'un veut acheter 10, 15 ou 25 % alors nous serions heureux d'être en mesure de partager. Nous sommes en négociation avec de grandes entreprises espagnoles mais les négociations sont lentes alors que la F1 est très rapide. Je ne peux pas dire qui sont les investisseurs potentiels mais nous savons tous quelles sont les grandes entreprises espagnoles."

Néanmoins, ce démenti ne semble pas avoir convaincu Pedro de la Rosa, qui poussait fortement ces dernières semaines pour s'engager avec ses compatriotes : "J’étais très excité par Hispania car je croyais vraiment qu’ils avaient un projet sportif ambitieux. Mais les semaines ont passé et je n’ai plus rien entendu. Je comprends donc qu’ils n’ont pas encore défini de projet. Il n’y a vraiment rien avec Hispania. J’ai toujours été très clair : avec un projet sportif sérieux et ambitieux, j’adorerais être avec eux. Mais à l’heure actuelle, je ne sais pas quel est leur projet."

L'écurie a également publié un Questions/Réponses avec le directeur sportif de l'écurie, Colin Kolles, où celui-ci se félicite qu'HRT ait été la plus fiable des nouvelles écuries. Selon lui, la raison pour laquelle HRT ne soit pas parvenue à atteindre la 10ème place au championnat des constructeurs est à chercher du côté des pilotes : "Je pense que la seule raison pour laquelle nous n'avons pas fini 10ème est que des écuries comme Lotus et Virgin ont pu avoir des pilotes expérimentés pendant toute la saison. Je pense qu'en essais, nous avons montré une bonne performance par rapport aux autres nouvelles écuries."

L'écurie est donc à la recherche de pilotes expérimentés prêts à mettre 10 millions d'euros sur la table pour être présent en Formule 1. Pas certain que ce genre de CV court les rues, surtout lorsque l'écurie n'a toujours pas de partenaires pour fabriquer son châssis...

Publié dans HRT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article