Genii souhaite conserver Lotus

Publié le par Matthieu Piccon

Renault - Gerard LopezSi des rumeurs de vente de Lotus avaient parcouru le paddock au cours de la saison 2012, Gerard Lopez affirme aujourd'hui qu'il n'a jamais eu l'intention de vendre l'écurie qui a terminé quatrième du championnat.

En début de saison, on apprenait que le constructeur Proton, propriétaire de la marque Lotus, disposait d'une option pour racheter 50% du capital de l'écurie dont elle n'était que le sponsor-titre.

Néanmoins, la santé financière du groupe malaisien ne permettait pas de continuer son investissement. Genii Capital, le fonds d'investissement propriétaire de l'écurie, a donc de retirer cette option accordée à Proton, qui a également mis un terme à son contrat de sponsoring avec l'écurie. Celle-ci conserve cependant son nom actuel afin de conserver les droits télévision liés à sa belle quatrième place au championnat Constructeurs.

En reprenant sa liberté, Genii Capital peut donc nouer de nouvelles relations avec de nouveaux partenaires. Un nouveau sponsor-titre pourrait donc faire son apparition dans les semaines ou mois à venir. En décembre, les médias se sont enflammés par rapport à un tel accord avec la société de pétrochimie américaine Honeywell. Aucune nouvelle n'est depuis venue alimenter cette rumeur, même si l'écurie pourrait choisir d'attendre les essais hivernaux, voire la première course en Australie pour faire une annonce afin d'en maximiser la portée médiatique.

Gerard Lopez, le dirigeant de Genii Capital, a donc décidé aujourd'hui de réaffirmer son engagement chez Lotus, auprès de la Gazzetta dello Sport : "Lorsque nous avons acheté l'équipe nous avions 75% des actions. Ensuite, nous sommes montés à 100%. Mais nous avons toujours dit que si d'autres investisseurs veulent acheter quelques actions, nous sommes prêts. Je n'ai jamais voulu vendre l'équipe parce que pour moi, pour Genii Capital, la F1 est une très belle plate-forme pour développer nos affaires. Avec les sponsors, nous discutons non seulement de publicité sur la voiture mais également d'affaires au sens large."

Force est de constater que la stratégie mise en place par le fonds d'investissement luxembourgeois a été efficace puisqu'il est parvenu à faire signer des multinationales (Unilever, Microsoft et Coca-Cola) au cours de la saison passée, qui n'avaient jamais été impliquées en F1 auparavant. Il a également été actif sur le plan des actions ponctuelles, comme le montre ses associations avec Batman, Angry Birds et Star Wars.

Cependant, dans le monde des affaires, en particulier avec les fonds d'investissement, il ne faut jamais dire jamais. Ainsi Vijay Mallya avait déclaré qu'il n'avait aucune intention de vendre Force India... quatre jours avant d'en céder 42,5% à Sahara. Il est donc fort probable que Genii Capital maintiendra son investissement tant que le retour sur investissement est conforme à ses standards. Si l'écurie devaient encore progresser dans la hiérarchie au cours de la saison 2013, sa valeur n'en serait donc que plus grande...

Publié dans Lotus, Genii Capital

Commenter cet article