Genii reprend son processus de cession d'actions de Lotus

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus---Romain-Grosjean-2014.jpgAprès le fiasco de la reprise par Quantum Motorsport, Genii Capital cherche de nouveaux investisseurs. Le fonds d'investissement aurait ainsi accordé une option sur 9% du capital de l'écurie à un cabinet d'avocats.

Depuis le rachat du Renault F1 Team, Genii Capital a toujours fait savoir qu'il était ouvert à une ouverture du capital à d'autres investisseurs mais qu'il comptait conserver son rôle majoritaire.

En janvier, Gérard Lopez avait annoncé que le constructeur russe de téléphones Yotaphone était entré en tant qu'actionnaire et sponsor de l'équipe. La participation cédée atteignait alors les 10%, ce qui signifie que Genii Capital disposait toujours de 88% du capital.

Mais la transaction révélée aujourd'hui est d'une différente nature. En effet, elle se serait conclue sur une valorisation totale de l'écurie de 125 millions de dollars, ce qui est largement inférieur à ce que les nouveaux actionnaires ont dû réglé pour leur participation puisque le tarif avancé pour ces 9% est de 11,24 millions de dollars.

L'explication d'une telle différence peut être que le cabinet d'avocats JAG Shaw Baker n'apporte pas que de l'argent à l'écurie. Il pourrait se positionner en tant qu'intermédiaire pour faire venir davantage de sponsors au sein d'une écurie qui a été sous les feux de la rampe pour ses difficultés financières au cours de la saison 2013. Cela serait d'autant plus logique que ce cabinet est précisément spécialisé dans la recherche d'investisseurs et la restructuration du capital d'entreprises.

De plus, le cabinet n'est pas encore propriétaire de ces 9% puisqu'il ne dispose que d'une option d'achat valable six mois. Il pourrait donc décider de ne pas l'exercer s'il venait à réaliser que le retour sur investissements n'était pas à la hauteur de ses espérances.

Publié dans Lotus

Commenter cet article