La FOTA à la rencontre des fans de Formule 1

Publié le par Matthieu Piccon

Toyota---Timo-Glock--Jarno-Trulli---autographes.jpgDepuis le début de la saison, la FOTA a mis beaucoup d'initiatives pour reconquérir une cible qui n'était plus prioritaire depuis des années : les fans de leur sport. En février, l'association des écuries présentes en Formule 1 avait lancé, en partenariat avec le magazine spécialisé F1 Racing, une vaste étude de l'avis des fans sur la Formule 1.

Les grandes tendances qui étaient sorties de cette étude était que les fans voulaient pouvoir suivre les courses en direct sur Internet, comme cela est possible sur les sites de TF1 et France 2 pendant la Coupe du Monde de football. De même, France 2 permettait de suivre tous les matchs de Rolland Garros sur son site. La même couverture est également prévue pour le Tour de France. La fédération indienne de cricket a même noué un partenariat avec YouTube pour diffuser les marchs en direct.

Mais l'autre point marquant était que les téléspectateurs étaient avant tout fans d'une marque ou d'un pilote. Ferrari et Schumacher ressortaient alors en tête des sondages. Aujourd'hui, la FOTA a voulu aller encore un peu plus loin en envoyant un certain nombre de ses membres à la rencontre directe des fans, à travers le FOTA Fan Forum. Cette idée est née dans l'esprit de James Allen, dont le site Internet est l'un des plus actifs sur la Formule 1. Voyant que de nombreux fans posaient des questions et voulaient obtenir des réponses de la part des écuries, James Allen a eu l'idée de les rassembler toutes et de les envoyer directement à la FOTA.

Jeu de question/réponses pendant 90 minutes

Celle-ci a su saisir l'opportunité et a organisé une rencontre de 90 minutes au Bafta Theater de Londres, où 200 fans ont pu poser directement leurs questions aux représentants envoyés par la FOTA. Il y avait, bien sur, son nouveau président, Martin Whitmarsh mais également le responsable presse de la Scuderia Ferrari Luca Colajanni, l'ingénieur de course de chez Mercedes GP Jock Clear. Tony Fernandes, le propriétaire de Lotus Racing, était également de la partie ainsi que Paul di Resta, le troisième pilote de Force India.

Il n'y avait donc aucun pilote titulaire pour répondre aux questions des fans. Pourtant l'une des principales revendications de ces derniers est de pouvoir être plus proches de leurs idoles. L'expérience des fans était donc au coeur des discussions. Ce vaste domaine comprend de nombreux aspects : le prix élévé des places sur les Grand-Prix, les changements des très nombreuses règles, la volonté des équipes d'être plus ouvertes bloquée par leurs obligations contractuelles, les dépassements, le contrôle des coûts et l'environnement. Dans ce dernier domaine, les représentants de la FOTA ont pu réaffirmer leur déclaration d'hier quant à leur volonté de réduire leurs émissions de CO2 dans les toutes prochaines années à venir.

Bernie Ecclestone au coeur du système

Bien entendu, une large partie des discussions a également concerné l'aspect financier. Qui associe Business et Formule 1 évoque nécessairement Bernie Ecclestone, qui a fait de la F1 ce qu'elle est aujourd'hui. Martin Whitmarsh a ainsi déclaré : "Alors que tout le monde parle de la séparation financière, ce que nous devons faire est de regarder ensemble ce qui est réinvesti dans le sport. Il n'y a pas de marketing central en F1 et il devrait certainement y en avoir un. Il y a beaucoup d'idées et nous devons nous engager avec toutes les parties en présence pour assurer ensemble que nous fassions un meilleur travail pour développer et améliorer le sport. Nous pouvons rendre le spectacle à la télévision meilleure, nous pouvons mieux utiliser de nouveaux médias, nous pouvons nous engager davantage avec les fans. Si vous voulez être optimistes, vous pouvez dire que la F1 est géniale, il y a eu quelques courses passionnantes. Mais il reste encore beaucoup à faire."

Jean Todt va s'informer en Nascar

Si ce que déclare l'homme qui préside l'écurie au doubles champions du monde n'est pas fondamentalement nouveau, ni révolutionnaire, il est tout de même intéressant de noter qu'il ose le dire publiquement. Reste maintenant à ce que ces belles déclarations se transforment en véritables actions dans la réalité. En tout cas, pour compléter la reflexion actuellement en cours, le président de la FIA, Jean Todt, a fait le déplacement sur l'épreuve de Daytona de Nascar afin de voir comment les écuries américaines traitaient leurs fans et combien les relations étaient différentes outre-atlantiques. "C'est très intéressant de voir ce que font les autres et il y a toujours quelque chose à apprendre. Bien sur, il y a des raisons historiques pour lesquelles la Nascar est devenue si importante en Amérique et pourquoi la Formule 1 n'a jamais réussi jusqu'à présent à faire sa place là-bas alors qu'elle a réussi dans beaucoup d'autres pays de par le monde. C'est une expérience fascinante."

Nous pouvons donc sentir qu'il y a une volonté de faire évoluer le système. Mais pour ce faire, il faudra mener à bien les négociations pour les nouveaux Accords Concorde, qui prennent fin à l'issue de la saison 2012. C'est dans ces vastes accords commerciaux, et là seuls, que l'avenir de la Formule 1 se jouera.

Publié dans FIA-FOTA-GPDA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article