Ferrari et McLaren se défient en jeu vidéo

Publié le par Matthieu Piccon

Ferrari---Felipe-Massa--Fernando-Alonso--Ferrari-Virtual-Ac.jpgFerrari et McLaren sont rivaux en Formule 1 depuis plus de quatre décennies. En lançant la MP4-12C, Woking est également devenu un véritable rival de Maranello.

Aujourd'hui, les deux écuries s'affrontent indirectement dans un nouvel univers : le virtuel. En effet, elles ont chacune lancé un jeu vidéo où tout un chacun peut se comparer aux pilotes titulaires de leur écurie préféré sur un tour de circuit grâce à leur ordinateur !

Mais comme souvent, les deux rivaux ont pris deux approches différentes. McLaren a dégainé le plus vite la saison passée. En collaboration avec son fournisseur Mobil 1, l'écurie de Lewis Hamilton avait lancé Will You Be The 1? pour célébrer le titre de champion du monde du pilote anglais. Ce jeu avait rassemblé près de 62.000 participants, issus de 26 pays différens.

De quoi constituer une base de données plus qu'intéressante pour des opérations marketing que les deux partenaires n'ont certainement pas du tout manquer d'exploiter par la suite. Aujourd'hui Mobil tente de nouveau l'expérience seul puisque Lewis Hamilton n'est plus le numéro 1 (même si le champion du monde en titre est toujours chez McLaren). Le pétrolier américain souhaite, en effet, mettre en avant ses participations dans d'autres catégories importantes, comme la Nascar, le sport mécanique le plus médiatisé dans son pays d'origine. C'est pourquoi il a lancé le Mobil 1 Global Challenge où les joueurs peuvent aller également se défier sur les pistes du Sahara ou sur la grande muraille de Chine, sans oublier une épreuve à bord d'une Nascar.

Dans Ferrari Virtual Academy 2010, la Scuderia s'est elle concentrée sur ses atouts propres : ses trois pilotes reconnus (le double champion Fernando Alonso, le vice-champion du monde Felipe Massa et l'expérimenté Giancarlo Fisichella), des circuits mythiques (l'enfer vert du Nürbürgring et ses deux circuits du Mugello et de Fiorano) et la voiture de la saison actuelle, la F10. Elle en profite pour rappeler qu'elle peut compter sur près de 300 millions de fans dans le monde (il serait d'ailleurs intéressant de savoir comment elle a fait pour calculer ce chiffre impressionnant) mais qu'il n'y aura qu'un seul champion à l'arrivée.

Cela montre que les écuries ont compris que leurs fans cherchaient à avoir une expérience de plus en plus aboutie avec leurs champions favoris et que les jeux vidéos et les réseaux sociaux (où ces deux jeux sont largement relayés) sont l'un des meilleurs moyens (et parmi les moins chers) pour atteindre un tel objectif. C'est ainsi que Williams avait accordé au mois de janvier sa licence à iRacing pour que le site spécialisé dans les jeux vidéos modèlise la FW31 de l'an passé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article