Fernando Alonso maintient son avance salariale

Publié le par Matthieu Piccon

Ferrari - Fernando AlonsoFernando Alonso domine tous les classements de la F1 : il est, en effet, en tête du championnat du monde des pilotes mais également de celui des salaires puisque le sien reste toujours presque deux fois supérieur à celui de Lewis Hamilton ou de Jenson Button.

Les deux Britanniques de McLaren ont, cependant, connu une hausse significative à l'issue de la saison 2011 puisqu'ils sont tous les deux passés de 10 à 16 millions d'euros. Le champion du monde 2008 retrouve donc le niveau qui était le sien en 2010 mais qui n'a pas encore rejoint son record personnel de 18 millions obtenus à l'issue de sa saison triomphale. Comme son contrat actuel se termine à l'issue de la saison, les négociations risquent d'être apres puisqu'il pourrait être tenté de quitter l'équipe à laquelle il doit tout, comme l'a récemment déclaré Jean-Louis Moncet.

Quant à son coéquipier, Jenson Button, il aura mis à profit les négociations de l'an passé autour d'un nouveau contrat de longue durée pour obtenir la parité avec Lewis Hamilton. Il aura donc connu une augmentation chaque année depuis son sacre de 2009, passant de cinq millions chez Brawn GP à 16 millions cette saison.

Il est intéressant de noter que Felipe Massa, Sebastian Vettel et Nico Rosberg ont tous les trois obtenus la même augmentation, passant de huit à dix millions d'euros par an. Nicolas Todt est donc parvenu à obtenir pour son protégé un salaire identique au double champion du monde, malgré une saison catastrophique. Nico Rosberg a également connu sa première augmentation en trois ans, ce qui permet de distancer son coéquipier, Michael Schumacher, qui reste à huit millions d'euros.

Derrière, on retrouve Kimi Raikkonen et ses cinq millions d'euros, ce qui représente une impressionnante baisse de salaire par rapport à ce qu'il avait obtenu lors de son passage chez Ferrari (ainsi que lors de sa première saison en rallye), où il recevait le même salaire actuel que les deux pilotes McLaren. Cela reste tout de même cinq fois plus élevé que son équipier à Enstone, Romain Grosjean. Celui-ci a néamoins pu monnayer son titre GP2 à un million d'euros pour cette saison.

Après deux saisons avec un salaire identique, Heikki Kovalainen est parvenu à obtenir une augmentation pour atteindre quatre millions d'euros sur la saison 2012. Son écurie, Caterham, réalise une belle économie avec son changement de pilotes puisque Jarno Trulli recevait trois millions d'euros alors que son remplaçant, Vitaly Petrov, a conservé un salaire identique à celui qu'il recevait chez Lotus, à savoir 500.000 euros.

Comme l'an passé, Timo Glock a également obtenu une augmentation d'un million d'euros, ce qui a été inclus dans son nouveau contrat de trois ans avec Marussia. Dans le même temps, son coéquipier, le Français Charles Pic, reçoit une rémunération (150.000 euros) encore inférieure à celle de son prédecesseur, Jérôme d'Ambrosio (200.000 euros). Il est donc le pilote le moins payé sur la grille de départ.

Toro Rosso n'a pas effectué d'économies en renvoyant ses deux pilotes de l'an passé, Jaime Alguersuari et Sébastien Buemi, puisque Daniel Ricciardo et Jean-Eric Vergne reçoivent la même retribution que leurs prédecesseurs, à savoir 400.000 euros.

Voici le récapitulatif des salaires (en millions d'euros) sur les quatre dernières saisons :

    2012  2011 2010 2009
1. Fernando Alonso 30 30 30 15
2. Lewis Hamilton 16 10 16 18
  Jenson Button 16 10 9 5
4. Felipe Massa 10 10 14 8
  Sebastian Vettel 10 8 2 6
  Mark Webber 10 8 4,2 5,5
  Nico Rosberg  10  8 8 8,5
8.  Michael Schumacher 8 8 8 absent
9. Kimi Raikkonen  5  absent 16 16
10. Heikki Kovalainen 4 3 3 3,5
11. Timo Glock 3 2 1 2
12. Kamui Kobayashi  1  1 0,5 absent
  Romain Grosjean  1 absent  absent absent
14. Vitaly Petrov 0,5 0,5 0,4 absent
  Nico Hülkenberg 0,5 absent 0,7 absent
  Sergio Perez 0,5 0,2 absent absent
  Pedro de la Rosa  0,5 absent absent absent
18. Daniel Ricciardo 0,4 absent absent absent
   Jean-Eric Vergne 0,4 absent absent absent
  Pastor Maldonado  0,4  0,2 absent absent
21. Bruno Senna 0,25 absent 0,15 absent
  Narain Karthikeyan 0,25 0,25 absent absent
23. Paul di Resta 0,2 0,2 absent absent
24. Charles Pic 0,15 absent absent absent

Sources : Business Book GP pour 2011 et 2012, El Mundo pour 2010 et Arabian Business pour 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article