ExxonMobil lance de nouveaux carburants pour McLaren

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren---arret-aux-stands.jpgCette saison, la principale modification du règlement a été d'interdire, pour la première fois depuis 1993, les ravitaillements en essence pendant les courses.

Réduire la consommation en carburant des moteurs est donc devenue une priorité absolue pour tous les motoristes puisque le poids embarqué en début de course pénalise le pilote tout au long de l'épreuve. Ron Dennis a ainsi affirmé que, selon lui, Sebastian Vettel avait été contraint de ralentir le rythme à Bahrein, non pas à cause d'une bougie defectueuse comme affirmé par Red Bull, mais pour économiser son carburant. Même si l'information a été démentie par Christian Horner, le doute reste permis.

Afin de minimiser les probabilités que ce scénario ne se produise sur l'une de ses monoplaces, McLaren a demandé à son partenaire en titre sur le sujet, à savoir ExxonMobil, de mettre au point une nouvelle gamme de carburants et de lubrifiants répondant à ces exigences accrues en matière de consommation. La réponse est arrivée aujourd'hui avec des lubriefiants spécifiquement adaptés aux spécifications du moteur Mercedes-Benz FO 108X, utilisé par l'équipe de Woking.

Cette innovation est résumée par Martin Whitmarsh, le directeur de l’écurie : "Pour la saison 2010, nous porterons davantage attention à notre consommation de carburant et à la façon dont nous conduisons nos voitures pendant la course. L‘équipe ExxonMobil a répondu à ces exigences en fournissant de nouveaux lubrifiants et carburants permettant aux moteurs de générer davantage de puissance et d’optimiser leur chronos par tour de circuit." La réflexion sur la puissane est de taille puisque les carburants et lubriefiants sont devenus la seule zone d'amélioration des moteurs puisque leur architecture a été gelée par la FIA.

En tant que partenaire officiel de l'écurie depuis 1995, ExxonMobil (via sa marque Mobil 1) a développé cette nouvelle gamme uniquement pour McLaren. Les autres écuries qui disposent cette saison du moteur Mercedes (Mercedes GP et Force India) étant liées à d'autres fournisseurs pétroliers (Petronas est devenu le sponsor-titre de Mercedes GP), elles ne peuvent bénéficier de ces avancées techniques. Cela d'autant plus que les
relations capitalistiques entre McLaren et Mercedes se sont distendues à l'intersaison. Les hommes de Martin Whitemarsh veillent donc scrupuleusement à garder leurs avantages sur un des seuls éléments du moteur à ne pas être réglementé.

Publié dans McLaren, Sponsors, ExxonMobil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article